cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Raimu (1883-1946)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Raimu (1883-1946)   Mar 29 Mar 2011 - 15:41


De son vrai nom Jules Auguste Muraire est né le 18/12/1883 à Toulon d'un père Tapissier, il ne brille guère durant sa scolarité et se r^ve chanteur, mais il n'a pas une très belle voix et se tourne vers la chanson comique et le caf'conc" sous les noms de Rallum ou de Raimut pseudo qu'il prend quand il est engagé au Casino de Toulon à 17 ans.
Malgré des passages à l'Alhambra de Marseille, les débuts sont difficile et pour arrondir ses fins de mois il doit travailler comme croupier.

En 1909, le célèbre chanteur Felix Mayol le fait "monter" à Paris ou il va connaitre la célébrité en jouant du Feydeau ou du Sacha Gutiry, il impose une présence et une voix que Raimu sait d'instinct maitriser et placer. En 1911, il fait ses premiers pas au cinéma dans "l'homme nu" d'Henri Desfontaine et "l'agence cacahuète" de Roger Lion. C'est avec le parlant qu'une vraie carrière à l'écran débute notamment sa rencontre avec Marcel Pagnol qui viens d'écrire"Marius" et qui lui propose le rôle de Panisse, Raimu refuse lui préférant le rôle de César, il le joue avec toute sa faconde méditerranéenne. Après avoir créer le rôle à la scène il le reprend à l'écran pour Alexandre Korda en 1931



Il reste très marqué par cette trilogie qui se compose de "Fanny" de Marc Allégret en 32 et enfin de Cèsar de Marcel Pagnol en 36. Pagnol lui offriras quelques un de ses plus beaux rôles tels que :" La femme du boulanger" en 38 ou "La fille du Puisatier" en 40 avec Fernandel avec qui il à déjà jouer en 32 dans Les gaietés de l'escadron en compagnie d'un autre débutant du nom de Jean Gabin. Il avait retrouvé Fernandel dans "les rois du sports".

La femme du boulanger



La fille du puisatier



Les gaietés de l'escadron



Il montre son talent comique dans "Tartarin de Tarascon" de Raymond Bernard en 34 ou dans des fantaisies signé Sacha Guitry comme "Faisons un rêve" ou "Les perles de la couronne" en 37. en 1938, Raimu part pour Berlin ou il tourne "L'étrange Monsieur Victor" de Jean Grémillon ou il joue le rôle d'un assassin.
En 42 il est parfait dans le rôle de l'avocat alcoolique et taciturne reprenant le collier pour défendre l'amant de sa fille dans un plaidoyer magistrale cloturant le film d'Henri Decoin "Les inconnus dans la maison" dont Georges Lautner feras un remake avec Jean Paul Belmondo



En 43 il est un magistrale colonel Chabert dans le film du même nom de René Le Hénaff, Raimu cloture sa carrière avec "l'homme au chapeau rond" de Pierre Billon.

Raimu décède le 20 septembre 1946 à l'hopital de Neuilly sur seine lors d'un opération à priori bégnine, il était agé de 63 ans.

Orson Welles à dit de Raimu : C'était le plus grand acteur du monde"






_________________
Commissaire allemand : Juif, vous êtes ? Juif, vous avez l’air !
Jo : Faut mettre l’adjectif à la fin, pas au début.
Commissaire allemand : Was ?!
Jo : On dis pas « Juif, vous avez l’air » mais « Vous avez l’air Juif ». Si j’vous dis « Con vous avez l’air », c’est pas Français. C’est juste, mais c’est pas Français.
Revenir en haut Aller en bas
 
Raimu (1883-1946)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accident d'aviation 1946
» Panzer Waffe 1946
» Médaille de conscrit : année 1883
» Fantomas - Jean Sacha 1946
» La Tentation de Barbizon - Jean Stelli 1946

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTEURS :: acteurs européens non anglophones :: acteurs francophones-
Sauter vers: