cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Michel Simon (1895-1975)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Michel Simon (1895-1975)   Mer 19 Oct 2011 - 16:15


Michel François est né le 9 avril 1895 à Genève, enfant fugueur, observateur attentif, amoureux de la nature, il débute au théâtre dans la troupe de George Pitoeff à Genève avant de rejoindre celle de Louis Jouvet, il excelle dans les rôles comiques, jouant de son physique ingrat complété par des airs ahuris ou grotesque. Il tourne dans quelque films muet, il se forge une réputation sur la scène et à l'écran avec le personnage de Clo-Clo du "Jean de la lune" de Marcel Achard. Il touche à tout les genres, Vaudeville, opérette, drame... bafouillant ou sur de lui il fait son bonhomme de chemin jusqu'a ce que Renoir lui confie le rôle d'un homme manipulé dans "La chienne" en 31, l'année suivante, Renoir lui donne le rôle de Boudu dans son film "Boudu sauvé des eaux" ou il est un clochard qui sème le trouble dans la famille bourgeoise qui l'a recueilli.



En 1934, il endosse le rôle d'un marinier dans " l'Atalante" de Jean Vigo, Marcel Carné le met face à Louis Jouvet dans "Drôles de drame" ou Jouvet lance la fameuse réplique : "Bizarre, Bizarre..." ces films qui sont devenus des classiques remportent peu de succés



Il retrouve Carné en 37 pour interpréter Zabel qui "séquestre" Michelle Morgan dans "Quai des brumes", en 38, il est le professeur faux monnayeur dans le film de Christian Jaque "Les disparus de St Agil", En 1939, il est Jo aux cotés d'Arletty et Fernandale dans "Fric-Frac", rôle qu'il avait créé à la scéne



Il retrouve Arletty en incarnant un juge en goguette dans "Circonstance atténuante" . Lors de l'occupation, on le vois moins, il retrouve un rôle a sa mesure dans "La beauté du Diable" ou il incarne Mephisto, de René Clair en 47 ou il à pour partenaire le jeune Gérard Philipe



Il devient ensuite un braconnier démoniaque dans "La poison" de Sacha Guitry en 1957, il retrouve le maitre en 52 pour " la vie d'un honnête homme", en 1953 il incarne le commissaire Maigret dans un des sketch d'Henri Verneuil dans "Brelan d'as". En 1960, on le voit dans le rôle d'un vieux grognard grincheux dans "Austerlitz" d'Abel Gance, ce rôle de grincheux, Michel Simon l'affine tout au long de sa fin de carrière comme dans "Le bateau d"Emile" en 61 ou en incarnant le vieux cheminot qui sabote sa machine dans "Le train" de John Frankenheimer face à Burt Lancaster ou encore dans "le vieil homme et l'enfant" le premier film de Claude Berri en 66.



Son dernier film date de 1975 et est signé par Jean Pierre Mocky "L'iris rouge", l'homme au caractère excessif, original qui partagea un temps sa vie avec une guenon et collectionna les objets érotiques décède le 30 mai 1975 à l'age de 80 ans à Bry sur marne








_________________
Commissaire allemand : Juif, vous êtes ? Juif, vous avez l’air !
Jo : Faut mettre l’adjectif à la fin, pas au début.
Commissaire allemand : Was ?!
Jo : On dis pas « Juif, vous avez l’air » mais « Vous avez l’air Juif ». Si j’vous dis « Con vous avez l’air », c’est pas Français. C’est juste, mais c’est pas Français.
Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Simon (1895-1975)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michel Simon (1895-1975)
» Michel Simon
» Quai des brumes-1938-Marcel Carné
» Le Train de 16h50.
» Vieux cons & beaufs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTEURS :: acteurs européens non anglophones :: acteurs francophones-
Sauter vers: