cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DJANGO UNCHAINED - 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fandecine
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 1193
Age : 48
Réputation : 9
Date d'inscription : 25/08/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
20/100  (20/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: DJANGO UNCHAINED - 2012   Mer 23 Jan 2013 - 13:20

Date de sortie : 16 janvier 2013

durée : 2h 44min

Réalisé par Quentin Tarantino

Avec : Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio

Résumé (allociné) : Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…

Après 2 films bien moyens 'boulevard de la mort' (avec un rôle en or pour Kurt Russell plombé par des dialogues interminables), et 'inglorious bastards'et son dangereux révisionnisme, alors allait ce être 'jamais 2 sans 3' ou la renaissance de Tarantino ?

Il a longtemps cité Le Bon, la Brute et le Truand de Sergio Leone comme étant son film favori et flirté avec le genre dans le second volume de Kill Bill, lors du segment centré sur le personnage de Michael Madsen. Mais il aura fallu attendre sa vingtième année de carrière pour voir Quentin Tarantino s'attaquer au western.

La première heure de Django Unchained se révèle parfaite : un chasseur de primes interprété par un Christoph Waltz drôle et souvent touchant (le meilleur rôle du film) affranchit un esclave, se lie d'amitié avec lui et lui apprend son métier. On les suit, saison après saison, et Quentin Tarantino livre de magnifiques compositions de grands espaces, de villes boueuses ou de territoires enneigés comme dans le cinéma de Sergio Corbucci, cinéaste principalement convoqué ici. Bien avant la gravité qui s'annonce, l'humour répond au rendez-vous, même lorsque les coups de feu résonnent et repeignent les paysages en rouge.

La 'passation de pouvoir' entre Schultz et Django représente un grand moment, les 2 hommes pendant tout une partie du film ont appris à se connaitre, se respecter, s'estimer.

En règle plus générale je trouve qu'une fois que Schultz meurt, le film s'écroule complétement et ne ressemble plus à grand chose. On abandonne la partie cinéma classique, pour se retrouver devant une partie assez nanaresque dans tous les sens du terme, des gunfihgts confus, des dialogues interminables....

La seconde heure, qui marque l'entrée en scène de Leonardo DiCaprio en riche propriétaire terrien, est loin de m'avoir autant convaincu : si l'acteur, glaçant, livre un grand numéro au point de voler la vedette à Waltz et Jamie Foxx, ses scènes m'ont semblé statiques et bavardes, comme du théâtre filmé. Malheureusement c'est un cadeau empoisonné qu'à fait Tarantino à l'acteur, trop grandiloquent, trop bavard, les scènes ne fonctionnent pas, il à en plus laissé toute sa méchanceté à Stephen (son régisseur brillament interprété par Samuel L Jackson, hai par ses frères noirs, mais cherchant la condescendance des blancs, un grand numéro d'équilibriste).

Mais il y a bavardage intéressant et bavardage ennuyant... Sans compter tous ces choix musicaux qui, pour la première fois chez ce cinéaste, m'ont semblé à côté de la plaque. balancer du rap, surtout à la fin, la séquence avec le mash up 2Pac / James Brown nique tout (même si la scène s'étire un peu trop).
bref une demi réussite, cà devient une habitude, Quentin Tarantino qu'est tu devenu ?

ps : pourquoi une petite salle comme l'UGC bastille (9 salles) proposent 2 séances du film ? scandaleux, cà 'vampirise' la place pour d'autres productions....



Revenir en haut Aller en bas
 
DJANGO UNCHAINED - 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisière Titanic Memorial [2012]
» Musée Titanic en 2012 [Southampton]
» Exposition Titanic à Cosne en 2003 et peut-être 2012
» Sondage - célébrations 2012
» Ambassadeurs 2011-2012 de Disneyland Paris.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: FILMS :: 2010 à 20??-
Sauter vers: