cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Charles Vanel 1892-1989

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Charles Vanel 1892-1989   Dim 2 Juin 2013 - 11:17



Charles Vanel est né le 21 avril 1892 à Rennes, ce breton est tout d’abord tenté par la marine et tenta d’entrer à l’école navale, mais il doit y renoncer et débute sur scène en 1908 et apparait à l’écran en 1912 dans un film de Robert Péguy « Jim Crow », si il oublie l’océan pour la comédie, il en fera son partenaire à de multiple reprise dans des films comme « Pêcheur d’Islande » de Jacques de Baroncelli en 1924 ou « Nitchevo » du même Baroncelli en 1926 qu’il retrouve pour « Feu » l’année suivante, il tourne aussi pour des réalisateur comme Ivan Mosjoukine en 1921 « L’enfant du carnaval » ou pour René Clair « La proie du vent ». Durant ses 70 ans de carrières, ce Breton va imposer sa puissance, sa stature dans des rôles divers comme celui du truand de « Paname n’est pas Paris » en 1927.
En 1931, on le retrouve en brave caporal de poilu face à Pierre Blanchar dans « Les croix de bois » de Raymond Bernard, il retrouve Bernard en 1934 dans « Les Misérables » ou il incarne avec talent l’inspecteur Javer qui pourchasse avec obstination l’ancien bagnard Jean Valjean incarner par Harry Baur.


Harry Baur et Charles Vanel dans « Les misérables » de Raymond Bernard en 1934

En 1935, il excelle aux côtés de Jean Pierre Aumont et la charmante Annabella dans « L’équipage » d’Anatol Litvak avant d’affronter la grande Françoise Rosay dans « Jenny » de Marcel Carné en 1936, il enchaine avec le rôle de l’ouvrier au chômage qui gagne, en compagnie de Jean Gabin, entre autre, une somme à la loterie nationale dans « La belle équipe » d’un réalisateur injustement sous éstimé : Julien Duvivier.

Gabin, Vanel et Aimos dans « La belle équipe » de Julien Duvivier en 1936
En 1937, il est dirigé par Henri Decoin dans « Abus de confiance » avant de se transformer en policier pourchassant inlassablement Michèle Morgan et Pierre Richard-Willm dans « La piste du Nord » de Jacques Feyder.
En 1943, Grémillon lui donne un de ses plus beaux rôles dans « le ciel est à vous », enusite en 45, on le trouves au générique de « La ferme du pendu » de Jean Dréville, Charles Vanel tourne ensuite pour Luis Bunuel dans « La mort en ce jardin » avant de faire partie du super casting de Sacha Guitry dans « Si Versailles m’était conté » Charles Vanel incarne en 51, un truand fatigué admiré par Montand avant qu’il en soit méprisé pour sa lâcheté dans « Le salaire de la peur de Henri Georges Clouzot.


Yves Montand et Charles Vanel dans « Le salaire de la peur » de H.G.Clouzot en 1951

Vanel, retrouve Clouzot en 1954, de nouveau pour un rôle de flic face à Paul Meurisse, Simone Signoret et Vera Clouzot dans « Les Diaboliques », il est ensuite dirigé par Pierre Chenal en 1957 dans « Rafle sur la ville » avant d’endosser en 1958, le rôle du « Vieux » dans « Le gorille vous salue bien » de Bernard Borderie dans lequel il donne la réplique à Lino Ventura, il reprend le rôle en 1959, toujours dirigé par Borderie dans « La valse du Gorille » avec Roger Hanin. En 1963, il donne la réplique à Jean Paul Belmondo dans « L’ainé des Ferchaux » de Jean Pierre Melville.

Charles Vanel va ensuite tourner pour des réalisateurs tel que Ettore Scola pour « Les plus belles soirées de ma vie » ou encore Fracesco Rosi « Cadavre exquis » en 1975 ou encore Rouffio qui le dirige dans « 7 morts sur ordonnances », il n’arrête pas de tourner notamment par Claude Chabrol dans « Alice ou la dernière fugue » en 1977. Il tourne son dernier film pour Jean Pierre Mocky dans « Les saisons du plaisir » en 1988 alors qu’il est âgé de 96 ans, il décède le 15 avril 1989 à Cannes.

_________________
Commissaire allemand : Juif, vous êtes ? Juif, vous avez l’air !
Jo : Faut mettre l’adjectif à la fin, pas au début.
Commissaire allemand : Was ?!
Jo : On dis pas « Juif, vous avez l’air » mais « Vous avez l’air Juif ». Si j’vous dis « Con vous avez l’air », c’est pas Français. C’est juste, mais c’est pas Français.
Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Vanel 1892-1989
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tintin et le mystère de la toison d'or:
» [Auteur] Royer Louis-Charles
» Charles VII ou VIII
» Cendrillon/Conte de Charles Perrault
» Le dictateur - Charles Chaplin 1945

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTEURS :: acteurs européens non anglophones :: acteurs francophones-
Sauter vers: