cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le train de 8h47-Henri Wulschleger-1934

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Le train de 8h47-Henri Wulschleger-1934   Dim 5 Avr 2015 - 9:20

Distribution :

Fernandel : Le cavalier Croquebol
Bach : Le cavalier La Guillaumette
Fernand Charpin : Le capitaine Hurluret
Fernand Ledoux : L'adjudant Flick

Synopsis :

Au 202e chasseur, La Guillaumette et Croquebol sont envoyés en mission par le capitaine Hurluret à la recherche de quatre chevaux. Les deux lascars se trompent de train et arrivent à Bar-le-Duc où ils se perdent dans la ville endormie. Ils seront reconduits à leur caserne par les gendarmes, et le capitaine Hurluret se montrera une fois de plus un supérieur indulgent.

Mon avis :

Genre très en vogue à l'époque, la pantalonnade militaire, ou le comique troupier, ce film réunit deux des acteurs qui ont le plus excellé dans le genre, Bach et Fernandel, le film dut faire rire en son temps, mais il y a bien longtemps qu'il ne fait plus rire personne, Bach qui était alors la grande vedette sera vite dépassé par un Fernandel qui saura quand à lui échapper au genre et nous donnera plus tard de meilleur preuves de son talent quand au pauvre Bach, lui il s'enlisera dans des médiocrités et finira par disparaitre oublier de tous ou presque, reste Charpin en brave Capitaine Hurluret qui n'a rien a envié à Raimu, bien au contraire, qui reprend le rôle dans "Les gaietés de l'escadron".







_________________
Commissaire allemand : Juif, vous êtes ? Juif, vous avez l’air !
Jo : Faut mettre l’adjectif à la fin, pas au début.
Commissaire allemand : Was ?!
Jo : On dis pas « Juif, vous avez l’air » mais « Vous avez l’air Juif ». Si j’vous dis « Con vous avez l’air », c’est pas Français. C’est juste, mais c’est pas Français.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le train de 8h47-Henri Wulschleger-1934
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DT de navarre - Henri IV - CGKL.230
» Les Cerises noires, Henri Debluë
» [Loevenbruck, Henri] La Moïra - Tome 5: La légende des Druides
» [Troyat, Henri] Les Semailles et les moissons - Série
» Etude des supports textiles du peintre Henri Martin . (fibre, identification, tissage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: FILMS :: De 1930 à 1939-
Sauter vers: