cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pierre Larquey 1884-1962

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bulitt11
mythe
mythe
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 38
Localisation : marne la vallee
Loisirs : cinema
Réputation : 11
Date d'inscription : 11/04/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
20/100  (20/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Pierre Larquey 1884-1962   Dim 17 Sep 2006 - 13:53

acteur fetiche de clouzot acteur j affectionne


Biographie
Pierre Larquey naît dans une modeste famille girondine dont le père, Raymond, est charretier. Il entre dès ses sept ans chez les frères maristes de Bordeaux. Puis, en apprentissage et parce qu'il se trouve confronté au chômage, il s'engage dans l'armée coloniale.

Après une carrière militaire sans éclat qui le retient cinq ans à Madagascar, il revient à Bordeaux et s'inscrit au Conservatoire d'art dramatique où il décroche un prix de comédie pour sa composition d'Harpagon dans L'avare de Molière. Par la suite, il est engagé par les tournées Ch. Baret lesquelles sillonnent la France. Il monte à Paris et se fait très longtemps applaudir au Théâtre des Variétés dirigé alors par Max Maurey. Malgré ce détour par le théâtre pour s'assurer la maîtrise de son art, c'est le cinéma qui l'attire.

D'abord trois films muets et enfin le vrai départ en 1931 avec Tout s'arrange de Henri Diamant-Berger, un titre à la fois prémonitoire et porte-bonheur puisque sa carrière se terminera sur un fructueux actif de 200 films.

Il fut un second rôle de qualité au talent indiscutable sur lequel reposait souvent la crédibilité d'une intrigue et qui assura à beaucoup de films des heureuses époques en noir et blanc une manière d'immortalité.

On se souviendra longtemps et avec beaucoup d'émotion de ses merveilleuses compositions et de sa diction particulière, coupée par une longue aspiration. Ainsi, combien était-il touchant dans son rôle du timide professeur Tamise de Topaze qu'il tourna deux fois, en 1932 et en 1950.

Déroutant dans ses rares interprétations de vilain comme celle du docteur Vorzet du Corbeau et celle de Colin, l'artisan qui fabrique des jouets mécaniques dans L'assassin habite au 21 d'après le roman du Belge Stanislas-André Steemann. Emouvant en vieux chauffeur de taxi dans Quai des orfèvres ou en Monsieur Drain, l'instituteur timoré et soumis des Diaboliques.

Ces quatre derniers films, de très grande qualité, étaient de Henri-Georges Clouzot, réalisateur connu pour son exigence et sa méticulosité.

Rappelons-nous aussi de l'émouvant directeur du collège acculé à la faillite des Anciens de Saint-Loup. Et puis, quelle jolie brochette d'acteurs dans cet univers romanesque de Pierre Véry fidèlement filmé par Georges Lampin !

Il dégageait une telle bonhomie, une telle gentillesse, une telle modestie qu'il fut pour tous "le grand-père idéal du cinéma français". Un grand-père tranquille, discret et aimé, un très grand comédien parmi les seconds rôles dont indubitablement il releva le niveau.

Veuf de Marie Cazeneuve, il était marié en secondes noces à Yvonne Tropfin. Toutes deux étaient en dehors de la profession.

Il décéda en son domicile de Maisons-Laffitte.




filmographie

La Vie à deux (1958), de Clément Duhour Anselme

Assassins et voleurs (1957), de Sacha Guitry

Les Sorcieres de Salem (1956), de Raymond Rouleau Francis Nurse

Les Diaboliques (1955), de Henri-Georges Clouzot M. Drain

Si Paris nous etait conte (1955), de Sacha Guitry Pierre Broussel

La Madelon (1955), de Jean Boyer le curé

Mon mari est merveilleux (1953), de André Hunebelle le père Henri

Si Versailles m'était conté... (1953), de Sacha Guitry Un gardien de musée

Maternite clandestine (1953), de Jean Gourguet Le clochard

Le Curé de Saint-Amour (1952), de Emile Couzinet

Topaze (1951), de Marcel Pagnol Tamise

Poil de carotte (1951), de Paul Mesnier

Monsieur Leguignon, lampiste (1951), de Maurice Labro

Les Anciens de Saint-Loup (1950), de Georges Lampin Monsieur Jacquelin

La Belle image (1950), de Claude Heymann Antonin

Millionnaires d'un jour (1949), de André Hunebelle Jules Martin

On n'aime qu'une fois (1949), de Jean Stelli Ravanel

La Maternelle (1948), de Henri Diamant-Berger

Quai des orfèvres (1947), de Henri-Georges Clouzot
Ce film est projeté dans 1 salle(s) Emile

Carre de valets (1947), de André Berthomieu

Adieu chérie (1946), de Raymond Bernard Edouard

Jericho (1945), de Henri Calef

La Tentation de Barbizon (1945), de Jean Stelli Jérôme Chambon

Le Pere Goriot (1944), de Robert Vernay

Moulin rouge (1944), de Yves Mirande directeur du Moulin Rouge

La Main du diable (1943), de Maurice Tourneur ange

Le Corbeau (1943), de Henri-Georges Clouzot le docteur Michel Vorzet

L'Ange de la nuit (1942), de André Berthomieu

L'Assassin habite au 21 (1942), de Henri-Georges Clouzot Colin

Nous, les gosses (1941), de Louis Daquin
Ce film est projeté dans 1 salle(s) Le père Finot

L'Empreinte du Dieu (1940), de Leonide Moguy

L'Emigrante (1939), de Leo Joannon

Moulin rouge (1939), de Andre Hugon Perval

Les Filles du Rhone (1937), de Jean-Paul Paulin

Mademoiselle ma mere (1937), de Henri Decoin

La Griffe du hasard (1937)

Justin de Marseille (1935), de Maurice Tourneur

Un Oiseau rare (1935), de Richard Pottier

Fanfare d'amour (1935), de Richard Pottier

Les Beaux jours (1935), de Marc Allégret

Le Clown Bux (1935), de Jacques Natanson

La Main passe (1935), de Andre Hugon

La Mariee du regiment (1935), de Maurice Cammage

Zouzou (1934), de Marc Allégret

Compartiment de dames seules (1934), de Christian-Jaque Robert

Poliche (1934), de Abel Gance

L'Hotel du libre-echange (1934), de Marc Allégret

Madame Bovary (1933), de Jean Renoir

Le Grand Jeu (1933), de Jacques Feyder Gustin

Un Fil a la patte (1933), de Karl Anton

Les Misérables (1933), de Raymond Bernard L'employé de mairie

Affaire classée (1932), de Charles Vanel
Revenir en haut Aller en bas
http://bulitt.vip-blog.com
Madame Musquin
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 1353
Age : 33
Localisation : Chez Wam
Loisirs : Mener une vie de bohême
Réputation : 0
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
50/100  (50/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Pierre Larquey 1884-1962   Dim 17 Sep 2006 - 15:03

En effet, je me souviens surtout de ce comédien dans les films de Clouzot et en particulier de son rôle dans Le Corbeau. Si je me trompe pas, c'était lui qui disait la réplique sur la frontière entre le bien et le mal, dans la fameuse scène de la lampe avec Pierre Fresnay.

MADAME MUSQUIN
Revenir en haut Aller en bas
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 41
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Pierre Larquey 1884-1962   Mar 24 Oct 2006 - 17:14

inoubliable aussi dans l'excellent film l'assassin habite au 21
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 51
Localisation : Meurthe et Moselle
Loisirs : Egypte ancienne, Grèce Antique, littérature
Réputation : 14
Date d'inscription : 07/03/2005

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Pierre Larquey 1884-1962   Jeu 26 Oct 2006 - 14:32

duke a écrit:
inoubliable aussi dans l'excellent film l'assassin habite au 21

superbe film en effet tout comme le corbeau !
Revenir en haut Aller en bas
http://cine-acteur-info.forumactif.com/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Larquey 1884-1962   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Larquey 1884-1962
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Larquey 1884-1962
» Ferrari 250 GTO N°19 LM 1962 Jean GUICHET/Pierre NOBLET
» Les montages de Pierre Fabrègues
» Emissions d’Algérie en billet avant 1962
» Restauration de ma vespa 150 de 1962

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTEURS :: acteurs européens non anglophones :: acteurs francophones-
Sauter vers: