cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mémoires d'un canaillou - Darry Cowl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 781
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/10/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
50/100  (50/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Mémoires d'un canaillou - Darry Cowl   Sam 23 Déc 2006 - 9:50


Mot de l'éditeur
Issu de la haute bourgeoisie basque, le jeune André Darricau est à cent lieues de se douter du lourd secret qui entoure sa naissance. Son papa, qu’il adore, disparaît prématurément et le laisse inconsolable. Sa maman réserve sa tendresse à ses deux autres fils. Ce n’est qu’à l’adolescence qu’il comprendra. “Louise, la très belle épouse de papa qui avait le culot d’être ma mère sans m’avoir mis au monde” a été contrainte, par le clan impitoyable des Darricau, de simuler la grossesse avec un coussin. Tel un pestiféré, le gamin n’est pas invité à jouer avec ses demi-frères, cousins ou cousines. Seule, sa “grand-mère conte de fées” l’accueille pour les vacances dans son château. “Le jour où elle est montée au ciel, il n’y avait plus personne pour m’embrasser.” André, devenu Darry Cowl, pianiste, puis artiste de cabaret, et enfin acteur, ne guérit pas de son enfance : “Je n’ai pas eu envie d’avoir un enfant, de peur de trop l’aimer, de l’étouffer.” C’est la comédienne Rolande Kalis, sa seconde femme, qui éveille en lui le goût de la paternité …par procuration. Sa belle-fille Olivia lui apporte en plus la joie d’être grand-père de Mathieu. Mais la pudeur est tenace. Darry Cowl apprivoise les sentiments filiaux sur le tard. Un peu comme les rôles sérieux qui, eux aussi, viennent sur le tard. Cet homme-là se targue de traverser la vie en dilettante. Insolent et fantaisiste, le comédien évoque aussi le vice du jeu qui lui a pourri l’existence mais dont il a su se défaire, les belles amitiés avec Francis Blanche ou Bourvil, ses rencontres délirantes ou insolites (Salvador Dali, Catherine Deneuve, Ursula Andress), la gaffe mémorable dont Jane Fonda se souviendra jusqu’à la fin de ses jours, les sempiternelles blagues de potache et autres facéties concoctées avec Georges Brassens, Jean-Paul Belmondo ou Jean Poiret… Le sourire du lecteur sera sa plus belle récompense !

Editeur Calmann-Levy
17 Euros.
Revenir en haut Aller en bas
http://tontonsflingueurs.actifforum.com/
Cassandre
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 51
Localisation : Meurthe et Moselle
Loisirs : Egypte ancienne, Grèce Antique, littérature
Réputation : 14
Date d'inscription : 07/03/2005

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Mémoires d'un canaillou - Darry Cowl   Sam 23 Déc 2006 - 10:46

inoubliable triporteur... je ne connais pas du tout sa vie....
Revenir en haut Aller en bas
http://cine-acteur-info.forumactif.com/index.forum
 
Mémoires d'un canaillou - Darry Cowl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mémoires d'un canaillou - Darry Cowl
» Mémoires de nos pères / Lettres d'Iwo Jima
» Les Cahiers Ukrainiens [mémoires du temps de l'URSS] d'Igort
» APN : Le choix des cartes mémoires
» Jane Eyre ou les Mémoires d'une Institutrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: LA VIE QUOTIDIENNE :: LES LIVRES-
Sauter vers: