cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Martine Carol 1922-1967

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Martine Carol 1922-1967   Ven 2 Mar 2007 - 19:24

Hollywood ne détiens pas le monopole des mythes "erotiques", de son vrain nom Marie Louise Mourer elle naquit le 16 mai 1922 a Biarritz elle fit ses débuts au cinéma en 1943 dans le film la ferme au loups, puis devint une vraie star dans les années 50 avec la série des Caroline tirés du best seller de Cecil Saint-Laurent ou elle campes une ingenue libertine peu vêtue la plupart du temps elle incarneras aussi une fabuleuse lucréce borgia sous la direction de christian jaque son mari, dont elle fut la principale actrice dans des films tels que : La Du Barry ou Nana entre autre, puis son plus grand film fut le chef d'oeuvre de Max Ophuls ou elle icarne le röle Titre LOLA MONTES aux coté de peter ustinov on put aussi la voir dans des films tels que le cave se rebiffe Austerlizt ou vanina vanini, Martine carol décéde le 6 février 1967 a monte carlo d'une crise cardiaque.

filmographie selective
La ferme des loups de Richard Pottier
Les amants de Verone d'andré Cayatte
Caroline chérie de Richard Pottier
Belle de nuit de René Clair
Un caprice de caroline chérie de J. Devaivre
Adorable créature de Christian Jaque
Lucréce Borgia de Christian Jaque
Si versaille m'était conté de Sacha Guitry
La Du Barry de christian Jaque
Nana de Christian Jaque
Lola Montés de Max Ophuls
Austerlitz d'Abel Gance
le cave se rebiffe de gilles grangier
Vanina Vanini de Roberto Rossellini
les Carnets du major thompson de Preston Sturges
Revenir en haut Aller en bas
fabiola
PHOTOGRAPHE DE STARS
PHOTOGRAPHE DE STARS
avatar

Nombre de messages : 635
Age : 45
Localisation : Somewhere
Loisirs : ciné, music, gastronomie, chant, sports, fiesta..
Réputation : 0
Date d'inscription : 14/06/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
30/100  (30/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Martine Carol 1922-1967   Ven 2 Mar 2007 - 22:56












'Elle vit comme une star: 10 manteaux de fourrure, dont 6 visions, une zibeline de 180,000, 100 paires de chaussures, 200 flacons de parfums. Chaque matin avec son personnel, comme une duchesse, elle organise sa journée'


Paris-Match 1967


Les débuts
Sa rencontre avec les comédiens Micheline Presle, star montante du cinéma français, et André Luguet, ex-jeune premier du cinéma français et américain, sera le premier appel du destin. Sur les conseils d'André Luguet, elle entame une carrière au théâtre, en suivant les cours de Robert Manuel et de René Simon. Elle débute au Théâtre de la Renaissance dans La Route du tabac, aux côtés de Mouloudji, et dans Phèdre, sous le nom de Maryse Arley. Pendant l’Occupation, comme beaucoup d’acteurs français, elle tourne des films financés par la firme allemande Continental, dirigée par Alfred Greven. Remarquée par Henri-Georges Clouzot, elle figure dans Le chat, adapté d'une nouvelle de Colette, film qui ne sera jamais distribué. En 1941, elle figure dans Le dernier des six, aux côtés de Pierre Fresnay et [Jean Tissier]], puis dans Les inconnus dans la maison, avec Raimu. En 1943, Martine Carol (le pseudonyme lui a été trouvé par François Périer) tourne La ferme aux loups, aux côtés de François Périer et de Paul Meurisse. On la retrouve désormais régulièrement au cinéma où sa beauté fait merveille, notamment dans Miroir (1947) avec Jean Gabin, Les amants de Vérone (1948) avec Pierre Brasseur, ou encore Je n’aime que toi (1949) avec le chanteur Luis Mariano.


Caroline chérie
Son nom sera associé pour longtemps au personnage qui l'a rendu célèbre, Caroline chérie, adapté des romans de Cécil Saint-Laurent. Martine Carol y incarne une aristocrate ravissante et déterminée qui survit à la Révolution et prend sa revanche sous l’Empire, en usant largement de ses talents de séductrice. En 1954, elle épouse le metteur en scène français Christian-Jaque qui lui réserve des rôles à la mesure de sa plastique de rêve et du "sex-symbol" typique des années 50 qu'elle est devenue.

On la voit alors dans Madame du Barry, Nana, Nathalie. Elle travaille avec Sacha Guitry (pour l'un des innombrables petits rôles de Si Versailles m’était conté, 1953), Max Ophüls (Lola Montès, 1955), Abel Gance (Austerlitz, 1959), René Clair, Terence Young, Vittorio De Sica, etc. Elle donne la réplique à Gérard Philippe, Raf Vallone, Charles Boyer, Vittorio Gassman etc. Le film Lola Montès lui attire enfin la faveur de la critique, qui n'avait jamais été tendre avec elle auparavant, lui reprochant d'être « une mauvaise comédienne ». Boudé par le public, ce film retraçait la vie d'une courtisane déchue et ruinée, qui s'exhibait dans un cirque pour pouvoir survivre. Une interprétation prémonitoire...


Fin d'une époque
Dans les années 60, en effet, sa notoriété commence à être battue en brèche par l'étoile montante, Brigitte Bardot, aussi emblématique des années 60 que Martine l'est des fifties. De même, le cinéma qui a fait sa gloire, fait de grandes fresques à la plastique aussi impeccable qu'artificielle, est assassiné par la Nouvelle vague et son naturalisme nonchalant. Très déprimée, elle se bourre de médicaments et s'impose des cures d'amaigrissement draconiennes. Après une interruption de quatre ans et un nouveau mariage avec un homme d'affaires anglais, elle tourne son dernier film, L’Enfer est vide (1966). Peu de temps après le tournage, elle est retrouvée morte par son mari le 6 février 1967, à 2h30 du matin, dans sa chambre à l'Hôtel de Paris (Monte Carlo). On diagnostiquera une crise cardiaque. Des rumeurs de suicide circulèrent, sans trouver de confirmation. Une fin tragique pour une actrice qui marqua son époque et qui occupe, depuis, une place à part dans l'histoire du cinéma.

Sentimentale à l'excès, elle fut malheureuse en amour. Ainsi, quand le comédien Georges Marchal, son premier amant, lui préféra Dany Robin, elle se jeta dans la Seine, le 10 avril 1947, au pont de l'Alma, après avoir absorbé de l'alcool et des médicaments. C'est un chauffeur de taxi qui la sauva de la noyade.


Quatre mariages et deux enterrements
Steve Crane (Josef Stephen Crane, dit), acteur et restaurateur américain, auparavant marié deux fois à Lana Turner. Mariage en 1948, divorce en 1953.
Christian-Jaque, cinéaste français. mariage le 15 juillet 1954, divorce en 1959.
André Rouveix, jeune médecin français rencontré à Fort-de-France. Mariage le 3 août 1959, divorce en 1962.
Mike Eland, homme d'affaires anglais. Mariage en 1966.
Elle est inhumée une première fois au cimetière du Père Lachaise à Paris, puis, après la profanation de sa tombe (certains journaux affirmaient qu'elle avait été enterrée avec ses bijoux...), au cimetière du Grand Jas (carré n°3) à Cannes (Alpes-Maritimes.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 51
Localisation : Meurthe et Moselle
Loisirs : Egypte ancienne, Grèce Antique, littérature
Réputation : 14
Date d'inscription : 07/03/2005

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Martine Carol 1922-1967   Lun 5 Mar 2007 - 16:03

magnifique actrice
inoubliable Caroline chérie bien entendue mais de bon rôles à son actif comme Belle de nuit ou si Versaille m'étais compté !
Revenir en haut Aller en bas
http://cine-acteur-info.forumactif.com/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Martine Carol 1922-1967   

Revenir en haut Aller en bas
 
Martine Carol 1922-1967
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Martine Carol 1922-1967
» VW combi Pick Up 1967 Jack D.
» A Christmas Carol de Zemeckis
» [Provis, Martine] La soupe aux cailloux
» [Vendu] Rolex GMT Master 1675 de 1967 =>4000€

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTRICES :: actrices non anglo saxonnes :: actrices francophones-
Sauter vers: