cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Bête humaine - Jean Renoir 1938

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madame Musquin
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 1353
Age : 33
Localisation : Chez Wam
Loisirs : Mener une vie de bohême
Réputation : 0
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
50/100  (50/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: La Bête humaine - Jean Renoir 1938   Sam 24 Nov 2007 - 14:59

La Bête humaine

Drame de Jean Renoir. Avec Jean Gabin, Simone Simon, Blanchette Brunoy, Fernand Ledoux, Julien Carette, Jenny Hélia, Colette Regis, Gérard Landry, Jean Renoir. Scénario : Jean Renoir. Directeur de la photographie : Curt Courant. Musique : Joseph Kosma. Montage : Marguerite Renoir, Suzanne de Troeye. Décors : Eugène Lourié. France, 1938.



Synopsis :
Lantier, conducteur de locomotive, tombe éperdument amoureux de la femme d'un sous-chef de gare impliquée dans un meurtre commis sur la ligne Saint-Lazare-Le Havre.

**********


Jean Renoir a passé à la moulinette le chef-d’œuvre de Zola pour en faire un autre chef-d’œuvre... mais très différent et qui perd réellement de sa force !

Alors que le livre était très ancré dans la société du Second Empire, Jean Renoir en a fait un film complètement intemporel dont on devine qu’il se déroule à l'époque où le film a été tourné. Exit les peurs de scandales de la société bourgeoise d'un Empire qui touche à sa fin, exit le caractère social du livre, exit la folie collective des hommes pour se concentrer uniquement sur celle de Jacques Lantier. Beaucoup de personnages secondaires essentiels disparaissent comme Roubaud dont la déchéance est décrite à merveille par Zola. Exit Roubaud, Flore, Misard (qui tue sa femme pour toucher le magot...). La folie touche Lantier et lui seul (héritée de ses parents et grands-parents) alors que Zola décrit une société entière en proie à la violence primaire des individus depuis la nuit des temps.
Le film est beaucoup plus romantique que le livre qui marque par sa violence. Zola décrivait les actes de violence des hommes dont les hommes sont capables, comme dans la scène où Roubaud apprend l'ancienne liaison de sa femme avec Grandmorin. D'ailleurs dans le film cette folie de Roubaud est racontée par Séverine telle que Zola l’avait écrit mais créant une contradiction entre les propos et ce qui a été vu à l'écran... Et une certaine pudeur de la part de Renoir fait qu’on ne voit jamais les scènes d’assassinat et quasiment pas les corps. Et toujours concentré sur le personnage de Lantier, Renoir prend quelques libertés par rapport à la fin d'Emile Zola. Lantier est toujours ce seul personnage atteint par cette folie alors que dans le livre Pecqueux le conducteur du train cède lui aussi à la violence primaire. Gabin incarne plutôt le personnage romantique torturé, atténuant ainsi ce principe que "c’est la société qui fait les hommes".
En comparaison avec le chef-d’œuvre absolu de Zola, ce film me déçoit réellement, totalement !! Le bouquin est complètement taillé ! D’ailleurs impossible de prendre 400 pages et en faire un film d’1h30.

Pour le film en lui-même, on touche au chef-d’œuvre. L'ambiance de cette époque d'apogée des chemins de fer est parfaitement recrée comme tout ce début où on voit Jean Gabin à la tête de sa locomotive ou toutes ces scènes se passant dans les dépôts. Les décors sont très réussis ; la lumière rend à merveille cette ambiance glauque de folie, alternant avec une autre tonalité qui décrit tout le romantisme de la liaison Séverine-Lantier. On est dans le grand spectacle des années 30, avec les personnages joue contre joue regardant ensemble dans la même direction sur fond de musique émotionnelle !
Le plus grandiose dans ce film reste les acteurs et surtout la prestation de Jean Gabin, surtout dans la scène où il demande à Séverine de lui raconter la scène du meurtre de Grandmorin : par ses gestes, ses regards, ses hésitations quand il parle, on sent monter en lui son désir malsain de tuer et la façon dont il tente d’y résister. Gabin gagne en présence ! Il est époustouflant dans le rôle de cette bête humaine !

Evidemment à voir absolument mais…

MADAME MUSQUIN


Dernière édition par Madame Musquin le Sam 6 Sep 2008 - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: La Bête humaine - Jean Renoir 1938   Sam 24 Nov 2007 - 17:37

une trés grande interprétation de jean Gabin, qui dans ce film réalisé un de ses rêves d'enfants, conduire des locomotives le face a face Gabin/simon est absolument fabuleux entouré de second rôle excellent tel que Fernand Ledoux ou Julien Carette sans oublier une autre star du film la Locomotive ce film est a voir
Revenir en haut Aller en bas
kfigaro
star du box office
star du box office
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 47
Localisation : Limoges
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/11/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
35/100  (35/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La Bête humaine - Jean Renoir 1938   Lun 26 Nov 2007 - 11:41

Idem que Duke, Jean Gabin est magistral dans ce drame "classique", même si pour ma part je le trouve encore plus sublime chez Carné...
Revenir en haut Aller en bas
http://frenchsoundtracks.phpbb9.com/
Cassandre
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19597
Age : 51
Localisation : Meurthe et Moselle
Loisirs : Egypte ancienne, Grèce Antique, littérature
Réputation : 14
Date d'inscription : 07/03/2005

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: La Bête humaine - Jean Renoir 1938   Mar 27 Nov 2007 - 15:43

sublime film en effet et très très bon Jean Gabin
Revenir en haut Aller en bas
http://cine-acteur-info.forumactif.com/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bête humaine - Jean Renoir 1938   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bête humaine - Jean Renoir 1938
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bête humaine - Jean Renoir 1938
» La Grande illusion - Jean Renoir 1937
» Jean Renoir
» La Grande Illusion - 1937 - Jean Renoir
» Marcel Carné : Quai des brumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: FILMS :: De 1930 à 1939-
Sauter vers: