cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jackie Sardou 1919-1998

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nad07
Star oscarisée
Star oscarisée


Nombre de messages : 5172
Age : 37
Localisation : france
Loisirs : sport, lecture
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/05/2008

Feuille de personnage
CINE PASSION:
30/100  (30/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Jackie Sardou 1919-1998   Mar 24 Juin 2008 - 15:01



Jackie Sardou (de son vrai nom Jacqueline Labbé, dite Jackie Rollin) est une actrice française née le 7 avril 1919 à Paris et décédée le 2 avril 1998 à Paris.

Épouse de l'acteur et chanteur Fernand Sardou, mère du chanteur Michel Sardou, grand-mère du romancier Romain Sardou, fille de Andrée Labbé, dite Bagatelle, une danseuse du concert Mayol et du quadrille du french-cancan au Moulin rouge (père inconnu).

Comédienne truculente, Jackie Sardou était un des piliers du théâtre de boulevard : en fin de carrière, elle triomphe au théâtre dans "Le clan des veuves" (1990 à 1993) de Ginette Beauvais-Garcin avec Ginette Garcin et Mony Dalmès.





Biographie

Née dans une mansarde du « Concert Mayol » où sa mère Andrée Labbé, dite Bagatelle, est danseuse. A 16 ans, elle remplace au pied levé une danseuse dans un spectacle auquel participe sa mère et Fernard Sardou qu’elle épouse (7 juillet 1945). Elle donne naissance à Michel Sardou (25 janvier 1947). Elle occupe la scène du « Liberty’s » pendant 10 ans. Sous le nom de Jackie Rollin, elle enchaîne les cabarets, les opérettes et les tournages … la course aux cachets : elle tourne son premier film en 1948 avec Fernand Sardou intitulé Si ça peut vous faire plaisir de Jacques Daniel-Norman avec Fernandel.

Jusqu'en 1976, date de la mort de son mari Fernand Sardou, Jackie Sardou mène sa carrière théâtrale et cinématographique sous le nom de Jackie Rollin dans une succession de rôles de bonne femme gouailleuse avec une coupure dans les années 60 pendant laquelle les époux Sardou dirigent un cabaret « Chez Fernand Sardou » (1960-1965).

En dépit de sa verve et de sa gouaille, Jackie Sardou n'obtiendra pas de grands rôles au cinéma. Néanmoins, citons : Retenez-moi ... ou je fais un malheur (1983) de Michel Gérard, Par où t'es rentré, on t'a pas vu sortir (1983) de Philippe Clair avec Jerry Lewis, La Vengeance du serpent à plumes (1984) de Gérard Oury avec Coluche ou Les Mamies (1992) d'Annick Lanoë avec Danielle Darrieux, Sophie Desmarets, Odette Laure et Paulette Dubost.

Jackie Sardou s'est réellement révélée au cours des vingt dernières années de sa vie : à la télévision (dans des jeux comme "L'Académie des neuf" avec Jean-Pierre Foucault) et à la radio ("Les grosses têtes" de Philippe Bouvard sur RTL et « Allo Jackie » sur RMC), ainsi que dans des pièces de théâtre populaires et comiques telles que "Chéri" de Colette avec Michèle Morgan en 1982, N'écoutez pas, Mesdames de Sacha Guitry avec Pierre Dux et Micheline Boudet en 1985 ou Le clan des veuves en 1992.

Mère de Michel Sardou, elle enregistre un duo avec son fils intitulé « Maman » écrit par Jean-Loup Dabadie (1982) et plus tard un album de chansons populaires sous le titre "Jackie Sardou chante ..." (1993). En 1987, elle publie un livre de souvenirs chez Plon intitulé « Hé, la petite grosse ! ».




Cinéma

1950 : La Rue sans loi de Marcel Gibaud (d'après les dessins de Dubout)
1956 : Le Septième Commandement de Raymond Bernard
1957 : Fric-frac en dentelles de Guillaume Radot
1958 : Prisons de femmes de Maurice Cloche
1966 : Sale temps pour les mouches de Guy Lefranc (d'après San-Antonio)
1968 : Béru et ces dames de Guy Lefranc (d'après San-Antonio)
1968 : Ho ! de Robert Enrico
1975 : On a retrouvé la septième compagnie de Robert Lamoureux
1976 : Le Chasseur de chez Maxim's de Claude Vital
1977 : Freddy de Robert Thomas
1978 : New génération de Jean-Pierre Lowf-Legoff
1981 : T'es folle ou quoi ? de Michel Gérard
1982 : On s'en fout ... nous on s'aime de Michel Gérard
1982 : On n'est pas sorti de l'auberge de Max Pecas
1983 : Adam et Eve de Jean Luret
1984 : Retenez-moi... ou je fais un malheur ! de Michel Gérard
1984 : Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir de Philippe Clair
1984 : La Vengeance du serpent à plumes de Gérard Oury
1985 : Gros Gros Dégueulasse de Bruno Zincone (d'après la bande dessinée de Reiser)
1986 : La Vie dissolue de Gérard Floque de Georges Lautner
1988 : Les Gauloises Blondes de Jean Jabely
1992 : Les Mamies d'Annick Lanoë

Télévision

1958 : Les cheveux en quatre (Les cinq dernières minutes) de Claude Loursais, avec Raymond Souplex, Ginette Leclerc et Armand Mestral

1974 : Les Faucheurs de marguerites (sur l'histoire de l'aviation)

1979 : Le concierge revient tout de suite (Histoires de voyous) de Michel Wyn avec Henri Virlojeux, Jacques Balutin, Jo Tafanelli et Maurice Barrier

1980 : L’inconnu d’Arras de Raymond Rouleau, avec Jean-Claude Dauphin, Nicole Jamet, Jean-Renaud Garcia et Francis Lemaire

1981 : Histoire contemporaine de Michel Boisrond avec Claude Piéplu, Michel Robin et Jean Rougerie (feuilleton en 4 épisodes)

1987 : Maguy (sitcom en épisodes de 25 min) avec Rosy Varte, Jean-Marc Thibault,
Henri Garcin , Marthe Villalonga et Sophie Artur

1987 : 5, rue Bouvard de et avec Philippe Bouvard (Sketches) (La Cinq : 19h30 - 20h)

Théâtre

1968 : Désiré, de Sacha Guitry, mise en scène de Pierre Dux, au Théâtre du Palais-Royal à Paris

1977-1978 : Féfé de Broadway, de Jean Poiret, mise en scène de Pierre Mondy, au Théâtre des Variétés à Paris

1979 : Tovaritch de Jacques Deval, avec Françoise Fabian et Jacques François Théâtre de la Madeleine à Paris

1980-1981 : L’intoxe, de Françoise Dorin, mise en scène de Jean-Laurent Cochet, avec Jeanne Moreau, Jacques Dufilho et Anne Parillaud Théâtre du Palais-Royal

1981 : Chéri de Colette, mise en scène de Jean-Laurent Cochet, avec Jean-Pierre Bouvier, Odette Laure, au Théâtre des Variétés à Paris

1985 : N'écoutez pas, Mesdames ! de Sacha Guitry, mise en scène de Pierre Mondy, au Théâtre des Variétés, puis au Théâtre du Palais-Royal en 1986 à Paris

1990-1993 : Le clan des veuves, de Ginette Beauvais-Garcin, mise en scène François Guérin, avec Ginette Garcin et Mony Dalmès au Théâtre Fontaine à Paris

1995-1996 : Laisse faire Nini, de Laurence Jyl, mise en scène François Guérin, avec Philippe Castelli, Christian Marin et Marie-Christine Demarest au Théâtre Eldorado à Paris

Chanson

[ Dérouler ]1993 : Jackie Sardou chante
J'en ai marre
Ah c'qu'on s'aimait
En douce
Le grand frisé
Comme un moineau
Pas de raison
Où est-il donc ?
Le dénicheur
Il n'y en a qu'un à Marseille
Comme une fleur
Maintenant je sais
Revenir en haut Aller en bas
 
Jackie Sardou 1919-1998
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jackie Sardou 1919-1998
» 1914 - 1919 - DEUXIEME CHAPITRE
» Lundi 14 juillet 1919
» Castlevania Legends - GB - 1998
» UNE SECONDE AVANT NOEL de Romain Sardou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTRICES :: actrices non anglo saxonnes :: actrices francophones-
Sauter vers: