cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Saturnin Fabre 1884-1961

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Saturnin Fabre 1884-1961   Jeu 17 Juil 2008 - 10:42

Il est né le 4 avril 1884 à sens d'une famille originaire du midi de la France, il obtient un premier prix de conservatoire et entame une brillante carriére thêatrale qui le méne de succés en succés passant de la comédie au drame, jouant des opérettes. il aborde le cinéma muet en 1911 dans un film d'Albert Cappellani. De belle prestance,il utilise avec une confondante habileté les ressources de son visage et d'une belle voix profonde, c'est pour ca qu'il doit attendre l'ére du parlant pour vraiment laisser éclater son talent a l'écran. En 29 il a son premier rôle parlant dans la route est belle de Roland Florey, on peut le voire dans des films tels que l'hotel du libre échange en 34 ou dans Pépé le moko de Duvivier, Ignace au cotés de Fernandel en 37, il enchaine avec Désiré de Sacha Guitry la même année Ticoche et Cacolet de Pierre Colombier en 38, on le voit aussi dans Les otages de Raymond Bernard en 39, Ils étaient neuf célibataires de Guitry, Saturnin Fabre est un des plus singuliers second rôle du cinéma d'avant guerre et d'aprés guerre, sauvant nombre de navet dans lesquels il joueras durant les 79 films jonchant sa carriére. citons encore dans sa filmographie : Messieurs les ronds de cuirs d'yves Mirande en 36, Clochemerle de Pierre Chenal en 47, les portes de la nuit avec Montand et Reggiani de Marcel Carné, Miquette et sa mére au cotés de Bourvil en 49, La dame de chez maxim's de Marcel Aboulker en 1950. Il ecrit ses mémoires en 48 sous le titre "Douche ecossaise", et en signant du nom de Ninrutas Erbaf qui n'est autre que son anagramme, Saturnin Fabre décéde en 1961 d'un Oedéme pulmonaire, s'eteignant 4 ans aprés sa femme Suzanne Benoist dont il ne s'est jamais consolé de la disparition. Daniéle delorme dit de lui : " Saturnin Fabre était un comédien halluciné." " C'était un acteur baroque, certes, il y avait un grain de folie en lui. Mais il était furieusement intelligent, d'une grande lucidité... Il incarnait l'excès. "




_________________
Commissaire allemand : Juif, vous êtes ? Juif, vous avez l’air !
Jo : Faut mettre l’adjectif à la fin, pas au début.
Commissaire allemand : Was ?!
Jo : On dis pas « Juif, vous avez l’air » mais « Vous avez l’air Juif ». Si j’vous dis « Con vous avez l’air », c’est pas Français. C’est juste, mais c’est pas Français.
Revenir en haut Aller en bas
 
Saturnin Fabre 1884-1961
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'irai à Nagasaki en Bibliothèque de la Jeunesse (1961)
» [Fabre, Nicole] L'ombre du prophète
» Avis de marché - Montpellier (34) - Musée Fabre - peinture, art graphique et cadre
» Entier postal Belgique - USA 1884
» Saturnin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTEURS :: acteurs européens non anglophones :: acteurs francophones-
Sauter vers: