cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Femme du boulanger - Marcel Pagnol 1938

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: La Femme du boulanger - Marcel Pagnol 1938   Mer 30 Juil 2008 - 16:36

Raimu--->Aimable Castagnier
Ginette Leclerc--->Aurélie Castagnier
Fernand Charpin--->Marquis De Monelle
Robert Vattier--->le Curé
Edouard Delmont--->Mailleterre
Alida Rouffe--> Celeste
Bassac--->l'instituteur
Marcel Maupi--->Barnabé
Charles Blavette--->Antonin
Charles Moulin--->Dominique


Le boulanger Aimable Castagnier vient s'installer dans le petit village provençal de Sainte Cécile où depuis des générations, les habitants entretiennent des rancunes aussi mesquines que stupides. Dès sa première fournée, Aimable fait la conquête de tous. Jamais ils n'ont mangé de pain aussi bon. Aurélie, sa très jeune femme, se tient à la caisse, silencieuse, les yeux modestement baissés. Mais une nuit, Aurélie s'enfuit avec Dominique, le berger du marquis de Monelles. A partir de ce moment, Aimable, désespéré, ne songe plus qu'à s'ennivrer, perd la tête et songe même à se pendre. Rien, ni personne ne peut le décider à se remettre devant le fournil. Le village manque de pain... Alors toutes les familles oublient leur haine et leur rancune, l'instituteur et le curé vont jusqu'à faire la paix. Tous sans exception se mettent à la recherche de la boulangère et la ramène à son bon vieux mari qui l'accueille, sans oser lui faire de reproches, de crainte de la voir s'enfuir de nouveau. Dès lors la vie redevient paisible dans ce village qui, désormais, ne manquera pas de pain.


Encore un rôle sur mesur pour l"enormissime Raimu. Qui ne se souvient pas de la scéne finale avec le chat Pompon et Pomponette, la diatribe que fait le boulanger en parlant de sa chatte revenue, tout le monde comprends qu'il fait les reproches a sa femme sans le lui dire. Une version avec Roger Hanin a été tourné pour la télévision, ca ne vallait pas la version de Pagnol, de toute façon aucun acteur ne pourrait remplacer le Grand Raimu.

l'affiche du film






_________________
Commissaire allemand : Juif, vous êtes ? Juif, vous avez l’air !
Jo : Faut mettre l’adjectif à la fin, pas au début.
Commissaire allemand : Was ?!
Jo : On dis pas « Juif, vous avez l’air » mais « Vous avez l’air Juif ». Si j’vous dis « Con vous avez l’air », c’est pas Français. C’est juste, mais c’est pas Français.
Revenir en haut Aller en bas
gegesan
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 7932
Age : 33
Localisation : Namur (Belgique)
Loisirs : Judo, cinéma, MMA
Réputation : 7
Date d'inscription : 02/11/2007

Feuille de personnage
CINE PASSION:
50/100  (50/100)
JEUX:
34/100  (34/100)

MessageSujet: Re: La Femme du boulanger - Marcel Pagnol 1938   Mer 30 Juil 2008 - 18:24

C'est vrai que Raimu - comme dans la trilogie de Pagnol - était réellement génial dans son rôle. Le film est tout simple mais vraiment beau.

_________________
"Tout le monde n'a pas la stature d'un tragédien. Contente-toi du bonheur ....la consolation des médiocres." (L'incorrigible)
Revenir en haut Aller en bas
 
La Femme du boulanger - Marcel Pagnol 1938
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Femme du boulanger - Marcel Pagnol 1938
» La femme du boulanger • Marcel Pagnol
» Marcel Pagnol (1895-1974)
» La balade de Marcel Pagnol
» La promenade de Marcel Pagnol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: FILMS :: De 1930 à 1939-
Sauter vers: