cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jennifer Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bulitt11
mythe
mythe
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 38
Localisation : marne la vallee
Loisirs : cinema
Réputation : 11
Date d'inscription : 11/04/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
20/100  (20/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Jennifer Jones   Sam 30 Aoû 2008 - 15:03

je commence a ouvrir le sujet par l actrice Jennifer Jones qui n est plus toute jeune mais toujours de se monde et qui a compté pour le cinema il fut une epoque

Jennifer Jones, de son vrai nom Phyllis Isley naît le 2 mars 1919 à Tulsa.
Elle est l'unique fille de comédiens ambulants. Enfant, elle joue dans le théâtre de ses parents. Elle entre à l'Académie des Arts Dramatiques de New York où elle rencontre Robert Walker.
Le 2 janiver 1939, elle épouse Robert Walker (1918-1951) jusqu'en 1944. Ils eurent 2 fils : Robert Jr né le 15 avril 1940 et Michael né le 13 mars 1941.
Ils travaillent ensemble à la radio de Tulsa et tentent leur chance à Hollywood à la Paramount mais sans résultat. Seule Phyllis obtient 2 petits rôles : le western “New Frontier” (1939) avec John Wayne et dans le sérial “Dick Tracy's G. Men”.
En 1941, après une audition avec David O. Selznick, Phyllis, qu'il rebaptise Jennifer Jones, est prise sous contrat. Mais ce n'est que 2 ans plus tard qu'elle est présentée au public dans “Le Chant De Bernadette” (1943) de Henry King : le succès est immédiat pour la au point de recevoir un Oscar !!
Beaucoup plus ambitieuse que son mari, elle demande le divorce et abandonne la direction de sa carrière à Selznick.
Davis O. Selznick lui donne la vedette de “Duel Au Soleil” (1946) avec Gregory Peck et Joseph Cotten : le film le plus cher réalisé jusqu'alors. Les critiques ne sont pas éblouis, mais les spectateurs apprécient ce western baroque qui sera une réussite financière. Puis Ernst Lubitsch la réclame pour son nouveau film “La Folle Ingénue” (1946) mais c'est un demi-succès.
En 1948, Jennifer a, à nouveeau Joseph Cotten pour partenaire dans l'insolite et attachant “Portrait De Jenny” (1949). Puis en 1950, elle est la sensible interprète du film de John Huston avec ”Les Insurgés”.
Vincente Minnelli la choisit pour incarner l'émouvante héroïne de Flaubert dans son adaptation de “Madame Bovary” (1949) avec Van Heflin et James Mason.
Le 13 juillet 1949, elle épouse David O. Selznick jusqu'à son décès le 22 juin 1965 suite à un arrêt cardiaque. Ils eurent une fille : Mary Jennifer Selznick qui se suicida le 11 mai 1976.
Curieusement, ce mariage coïncide avec le déclin de sa popularité : trop prétentieuse et aidée en cela par la mégalomanie de son époux, elle se lance dans des rôles trop lourds pour elle.
Selznick met tout en oeuvre pour promouvoir sa femme : il va même jusqu'à retourner certains passages, comme dans “La Renarde” (1950). Cependant les films sont pour la plupart mal accueillis.
En 1953, elle tourne pour la seule fois de sa carrière avec Montgomery Clift dans le film “Gare Terminus” de Vittoria De Sica qu'elle retrouvera plus tard. Le film parle d'une femme tiraillée entre son amant en Italie et son mari resté aux Etats-Unis avec sa fille attendant la fin de ses “vacances”, le suspens reste entier jusqu'au bout mais le film n'a pas tellement de succès en raison de l'intrigue trop “banale”.
En 1955, Jennifer Jones renoue un temps avec la gloire en incarnant le personnage d'Han Suyin dans “La Colline De L'Adieu” de Henry King.
En 1957, “L'Adien Aux Armes” avec Rock Hudson et son ancien réalisateur Vottorio De Sica sera son dernier grand succès populaire.
Après le décès de son époux, elle part travailler en Angleterre où elle passe inaperçue. De retour en Amérique elle essaie de se suicider aux somnifères le 9 novemvre 1967. Découverte inanimée sur la plage, elle est enmenée d'urgence à l'hôpital où elle est sauvée de justesse.
Le 30 mai 1971, elle épouse le milliardaire Norton Simon (1907-1993) jusqu'à son décès le 1er juin 1993.
Elle fait une apparition en compagnie de Fred Astaire dans “La Tour Infernale” (1974), se sera son ultime apparition.
En 1980, elle a donnée 1 million de dollars à l'association Jennifer Jones Simon en faveur de l'éducation et de la santé des enfants handicapés mentaux.
Elle a survécue à un cancer du sein.
Revenir en haut Aller en bas
http://bulitt.vip-blog.com
 
Jennifer Jones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cassidy, Anne] L'affaire Jennifer Jones
» Duel Jane Austen n°8 - Jennifer Ehle vs Keira Knightley
» Le Proscrit de Sadie Jones
» HELEN FIELDING : Bridget Jones...
» Catherine Zeta-Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: SERIES TV, DESSINS ANIMES ET EMISSIONS CULTES :: SERIES CULTES :: Que sont-ils devenus....-
Sauter vers: