cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sandrine Bonnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nad07
Star oscarisée
Star oscarisée


Nombre de messages : 5172
Age : 37
Localisation : france
Loisirs : sport, lecture
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/05/2008

Feuille de personnage
CINE PASSION:
30/100  (30/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Sandrine Bonnaire   Mer 17 Sep 2008 - 18:11



Sandrine Bonnaire, née le 31 mai 1967 à Gannat en Auvergne, est une actrice, réalisatrice et scénariste française.

Carrière

Elle fut révélée au public par le film de Maurice Pialat, À nos amours où sa jeunesse et sa sensualité crèvent l'écran. Son rapport avec ce metteur en scène sera d'ailleurs très important puisqu'ils tourneront ensuite deux autres films : Police et Sous le soleil de Satan qui obtiendra la palme d'or du Festival de Cannes en 1987 (malgré les critiques, l'annonce du prix est sifflée).

Tout au long de sa carrière, Sandrine Bonnaire s'est illustrée dans un registre plutôt sombre et grave. Elle avoue elle-même que son apparence doit évoquer la gravité.

En 2006, dans le téléfilm Le Procès de Bobigny, elle joue le rôle d'une personne vivante, la mère d'une jeune fille mineure ayant avorté en 1972, ce qui donna lieu à un procès historique de l'avortement. Ce qu'elle commente dans une interview: « Ça oblige à mettre de côté son ego de comédienne. Il faut être dans le vrai parce que, toujours, il y a cette pensée que l’autre, la personne concernée, verra le film. La pensée de ne pas trahir, même s’il s’agit d’une adaptation. »


Vie privée
Elle a passé l'essentiel de son enfance et de son adolescence à Grigny en région parisienne. La mère de Sandrine Bonnaire était Témoin de Jéhovah, et c'est la raison pour laquelle elle ne garde pas beaucoup de souvenirs de son enfance. Elle déclare : « J'ai une amnésie, peut-être pas inconsciente, mais totale de mon enfance ».[2] Elle ne parle pas de sa mère pour ne pas en dire du mal et doit son équilibre à son père qui n'était pas dans la secte. À cause de la destruction d'humains proclamée et annoncée plusieurs fois par les Témoins de Jéhovah, principe négatif et terrorisant dit-elle, Sandrine Bonnaire déteste les religions mais respecte la foi. Dans le magazine Psychologies, elle déclare : « Il y a un aspect très castrateur dans les religions. Une espèce de soumission et cette idée du péché qui me fait froid dans le dos.».

Elle est septième d'une famille de onze enfants. Une de ses sœurs, Sabine, souffre d'autisme. Sandrine Bonnaire, qui en 2001 a été marraine de la journée de l'autisme, a réalisé un documentaire sur sa sœur, Elle s'appelle Sabine,] présenté au festival de Cannes (Quinzaine des réalisateurs) de 2007 et sorti en salles en 2008.

Elle a rencontré William Hurt en 1991 sur le tournage de « La peste » de Luis Puenzo. Il est le père de sa fille Jeanne.

En 2003, elle a épousé Guillaume Laurant, scénariste. Il est le père de sa fille Adèle. Elle vit actuellement en région parisienne avec Guillaume Laurant, Jeanne et Adèle.


Filmographie [

1982 : La Boum 2 (figuration) de Claude Pinoteau
1982 : Les Sous-doués en vacances (figuration) de Claude Zidi
1983 : À nos amours de Maurice Pialat
1984 : Tir à vue de Marc Angelo
1985 : Blanche et Marie de Jacques Renard
1985 : Le Meilleur de la vie de Renaud Victor
1985 : Police de Maurice Pialat
1985 : Sans toit ni loi de Agnès Varda
1986 : La Puritaine de Jacques Doillon
1987 : Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat
1987 : Jaune revolver d'Olivier Langlois
1987 : Les Innocents de André Téchiné
1988 : Quelques jours avec moi de Claude Sautet
1988 : Peaux de vaches de Patricia Mazuy
1989 : Monsieur Hire de Patrice Leconte
1990 : La Captive du désert de Raymond Depardon
1990 : Verso sera (autre titre: Dans la soirée) de Francesca Archibugi
1991 : Le Ciel de Paris de Michel Béna
1991 : La Peste de Luis Puenzo
1992 : Prague d'Ian Sellar
1994 : Jeanne la Pucelle de Jacques Rivette
1994 : Confidences à un inconnu (Ispoved neznakomtsu) de Georges Bardawil
1995 : Les Cent et une nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda
1995 : La Cérémonie de Claude Chabrol
1996 : Never Ever de Charles Finch
1997 : Die Schuld der Liebe d'Andreas Gruber
1997 : Une femme en blanc d'Aline Issermann, une série TV sur France 2.
1998 : Secret défense de Jacques Rivette
1998 : Voleur de vie d'Yves Angelo
1999 : Au cœur du mensonge de Claude Chabrol
1999 : Est-ouest de Régis Wargnier
2001 : Mademoiselle de Philippe Lioret
2001 : C'est la vie de Jean-Pierre Améris
2002 : Femme fatale de Brian De Palma
2003 : Resistance de Todd Komarnicki
2003 : La Maison des enfants (série TV) d'Aline Issermann
2004 : Confidences trop intimes de Patrice Leconte
2004 : Le Cou de la girafe de Safy Nebbou
2004 : L'Équipier de Philippe Lioret
2006 : Le Procès de Bobigny (France 2), de François Luciani : Martine
2006 : Je crois que je l'aime de Pierre Jolivet
2006 : Demandez la permission aux enfants d'Eric Civanyan
2007 : Un cœur simple de Marion Laine
2008 : L'Empreinte de l'ange de Safy Nebbou
2009 : Joueuse de Caroline Bottaro

Voxographie
2007 : L'Aventurière docu-fiction TV de Alain Wieder

Réalisatrice
2007 - Elle s'appelle Sabine (documentaire TV), auteur et réalisatrice. Ce film est sorti en salles le 30 janvier 2008].

Récompenses
1984 : César du meilleur jeune espoir pour son rôle dans À nos amours
1986 : César de la meilleure actrice pour son rôle dans Sans toit ni loi
2007 : Lauréate des Prix Henri-Langlois de Vincennes
2008 : Prix France Culture du cinéma
Revenir en haut Aller en bas
duke
cinéma-passion
cinéma-passion
avatar

Nombre de messages : 19481
Age : 40
Localisation : chez moi devant mon ecran
Loisirs : beaucoup
Réputation : 43
Date d'inscription : 15/07/2006

Feuille de personnage
CINE PASSION:
100/100  (100/100)
JEUX:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Sandrine Bonnaire   Mer 17 Sep 2008 - 18:13

j'aime beaucoup cette actrice, et son magnifique documentaire sur sa soeur autiste est absolument magnifique je le conseille vivement

_________________
Commissaire allemand : Juif, vous êtes ? Juif, vous avez l’air !
Jo : Faut mettre l’adjectif à la fin, pas au début.
Commissaire allemand : Was ?!
Jo : On dis pas « Juif, vous avez l’air » mais « Vous avez l’air Juif ». Si j’vous dis « Con vous avez l’air », c’est pas Français. C’est juste, mais c’est pas Français.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sandrine Bonnaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sandrine Bonnaire
» Elle s'appelle Sabine -Sandrine Bonnaire
» [Bonnaire, Sandrine] Le soleil me trace la route
» Sandrine Créations, vous connaissez?
» Sandrine Bonaire à "TLMEP"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTRICES :: actrices non anglo saxonnes :: actrices francophones-
Sauter vers: