cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angéla Lansbury

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nad07
Star oscarisée
Star oscarisée


Nombre de messages : 5172
Age : 37
Localisation : france
Loisirs : sport, lecture
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/05/2008

Feuille de personnage
CINE PASSION:
30/100  (30/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Angéla Lansbury   Jeu 16 Oct 2008 - 14:58



Angela Brigid Lansbury est une actrice britannique née le 16 octobre 1925 à Londres au Royaume-Uni. Bien qu'aujourd'hui, elle soit célèbre pour son rôle de Jessica Fletcher, l'auteur de romans policiers et détective amateur, dans la série télévisée Arabesque ou Elle écrit au meurtre au Québec (Murder, She Wrote), Angela Lansbury s'est distinguée dans de nombreuses productions hollywoodiennes ainsi que dans plusieurs revues et comédies musicales à Broadway. De nos jours, elle soutient l'entreprise cinématographique Disney de manière incontestable en apparaissant en tant qu'invitée ou narratrice dans des émissions basées sur l'univers Disney ou encore en prêtant sa voix à des personnages animés dans de nombreux dessins animés de la Compagnie.

Une jeunesse difficile (1925-1944)
Angela Lansbury est née le 16 octobre 1925 près de Regents Park à Londres au Royaume-Uni. Sa mère est Moyna McGill, une actrice de théâtre très connue à Londres. Son père, Edgar Lansbury, est un marchand de bois de charpente. La petite Angela n'a que 9 ans quand son père meurt d'un cancer. Le foyer familial est également composé de ses deux frères jumeaux (Edgar et Bruce) et de sa demie-sœur Isolde.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la menace des bombardements nazis sur Londres oblige sa mère à quitter le pays en 1942 en compagnie de ses enfants pour les États-Unis. Seule Isolde reste au Royaume-Uni en compagnie de son mari, l'acteur Peter Ustinov. Installée à New York avec sa famille, Angela suit des cours à la Feagin School of Drama and Radio. Après plusieurs voyages à travers le pays, dont le but est de trouver un emploi "raisonnable", sa mère la contacte depuis Los Angeles où elle pense avoir trouvé du travail non seulement pour elle mais pour sa fille. À Los Angeles, Angela et sa mère dénichent un emploi dans une grande boutique Bullocks-Wilshire pour laquelle Angela travaille dans le rayon des cosmétiques et sa mère, dans celui des jouets.


Les premiers succès (1944-1957)

Angela Lansbury en 1945.En 1944, grâce à différents cercles de relations, sa mère apprend que la compagnie de cinéma MGM recherche une jeune fille anglaise ingénue pour interpréter une bonne dans le film Hantise (Gaslight) avec Ingrid Bergman et Charles Boyer. Angela passe l'audition et signe un contrat de sept ans. Sa prestation dans ce film était telle qu'elle lui a value sa première nomination aux Oscars. Dans son second film Le Portrait de Dorian Gray (The Picture of Dorian Gray), tourné la même année par Albert Lewin, Angela Lansbury interprète Sybil Vane, une chanteuse de Music-hall. Encore une fois, à moins de 21 ans, elle remporta une seconde nomination aux Oscars pour la meilleure actrice de second rôle. Après le tournage de son second film, elle épouse l'acteur Richard Cromwell dont elle divorce un an plus tard[1]. Ses deux nominations lui ayant donné une réputation d'actrice de second rôle de qualité, Angela tourne de nombreux films où elle interprète les secondes femmes dans de grosses productions hollywoodiennes tel que Les Demoiselles Harvey (The Harvey Girls), La Pluie qui chante (Till the Clouds Roll By) en 1946, Bel Ami (The Private Affairs of Bel Ami) en 1947 ou encore Les Trois Mousquetaires (The Three Musketeers) en 1948 dans lequel elle interprète la reine Anne aux côtés de Gene Kelly.

En 1948, lors d'une soirée organisée par son grand ami Hurd Hatfield, rencontré sur le plateau de tournage du Portrait de Dorian Gray, Angela rencontre Peter Shaw, lui aussi britannique et sous contrat à la MGM. C'est le coup de foudre et Angela se marie le 12 août 1949. Son mari devient vite son impresario ainsi que l'un des plus hauts dignitaires de l'Agence William Morris Talent.

En 1949, elle tourne dans un film biblique Samson et Dalila (Samson and Delilah) qui renforce son image d'actrice de talent. De 1950 à 1955, Angela décide de se consacrer à la télévision. Elle est reçue en tant qu'artiste invitée dans des émissions tels que Playhouse ou Lux Video Theatre où elle passe de la comédie au drame. En 1952, elle donne naissance à Anthony, son premier enfant. Une fille, Deirdre Angela, suit un an plus tard. Passant le plus clair de son temps à la maison pour s'occuper de ses enfants, les plateaux de tournage deviennent de moins en moins nombreux. Angela Lansbury réussit toutefois à tourner dans de petits succès commerciaux tels que Le Cavalier au masque (The Purple Mask) avec Tony Curtis en 1955, Le Bouffon du roi (The Court Jester) avec Danny Kaye en 1956 ou encore Les Feux de l'été (The Long, Hot Summer) avec Paul Newman et Orson Welles en 1958.


Angela sur la scène (1957-1970)

Angela Lansbury en 1957.Alors qu'elle a toujours été jusqu'à lors doublée dans les films musicaux auxquels elle a participé, elle est contactée en 1957 par le producteur et auteur Arthur Laurents pour un rôle dans une comédie musicale Hotel Paradiso. Cette première tentative d'Angela dans le genre musical se solde par un grand succès. Bien que Hotel Paradiso ne reste à l'affiche que très peu de temps, son expérience théâtrale lui plaît et elle entreprend un second spectacle A Taste of Honey en 1960 puis un troisième Anyone Can Whistle en 1964. Entre temps, elle continue sa carrière cinématographique enchaînant les rôles comiques de Mabel Clairmont dans Qu'est-ce que maman comprend à l'amour ? (The Reluctant Debutant) en 1958 ou la mémorable mère d'Elvis Presley dans son film Sous le ciel bleu d'Hawaii (Blue Hawaii) en 1962.

En 1962, elle décroche un rôle dans un film policier Un crime dans la tête (The Mandchurian Candidate) qui lui vaut une troisième nomination aux Oscars. Angela continue alors les apparitions sur les planches de Broadway et celles sur grand écran dans des films comme Deux copines, un séducteur (The World of Henry Orient) avec Peter Sellers en 1964 ou encore le film biblique La Plus Grande Histoire jamais contée (The Greatest Story Ever Told) en 1965 retraçant la vie de Jésus.

En 1966, le compositeur et auteur Jerry Herman, propose à Angela la comédie musicale Mame, dont la première a lieu le 24 mai. Ce spectacle reçoit un succès énorme à Broadway où il reste longtemps à l'affiche, ce qui explique le vide dans la carrière cinématographique d'Angela à cette époque. Elle reçoit d'ailleurs son premier Tony Award pour son interprétation dans ce spectacle musical haut en couleurs. En 1969, elle s'implique dans une autre comédie musicale de Jerry Herman, Dear World (d'après La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux) avec laquelle elle obtient un deuxième Tony Award. Cependant, le spectacle ne s'avère pas à la hauteur de Mame et Angela prend la décision de retourner auprès des siens afin de soustraire son fils à l'emprise de la drogue et du gourou Charles Manson. En 1970, après l'incendie de leur demeure de Malibu, Angela et son mari choisissent de retraverser l'océan Atlantique pour s'installer définitivement en Irlande, où ils achètent une vieille ferme et quelques lots de terrain dans le Comté de Cork.


Angela s'éclipse petit à petit (1971-1984)
Les apparitions sur grand écran d'Angela Lansbury se font de plus en plus rares mais elle réussit à faire quelques apparitions remarquables, notamment dans une production Disney L'Apprentie sorcière (Bedknobs and Broomsticks) en 1971. Dans ce film, qui reprend un peu le concept de Mary Poppins[2], Angela Lansbury joue une apprentie sorcière excentrique et plutôt comique qui tente de sauver son pays de l'invasion nazie. Cette comédie remporte un vif succès aux États-Unis mais également au Royaume-Uni où, dans les années 70, elle ne tourne que quatre films dont une adaptation d'un roman d'Agatha Christie Mort sur le Nil (Death on the Nile) en 1978, ainsi que le remake d'un film d'Alfred Hitchcock Une femme disparaît (The Lady Vanishes) l'année suivante. En 1975, grâce à une prestation mémorable dans la comédie musicale Gypsy de Jule Styne et Stephen Sondheim, Angela remporte un troisième Tony Award puis un quatrième en 1979 avec le succès de la comédie musicale Sweeney Todd, toujours de Sondheim, dans laquelle elle interprète une femme meurtrière sarcastique et malfaisante, Miss Lovett[3].

En 1980, Angela incarne la très célèbre détective amateur Miss Marple dans une seconde adaptation au grand écran d'un roman d'Agatha Christie Le miroir se brisa (The Mirror Crack'd) dans lequel elle retrouve Elizabeth Taylor avec laquelle elle avait tourné un de ses tout premiers films. Au début des années 80, elle tourne dans quelques films fantastiques ou prête sa voix à des personnages sympathiques de dessins animés comme dans La Dernière Licorne (The Last Unicorn) en 1982 ou encore dans La Compagnie des loups (The Company of Wolves) en 1984.


Arabesque (1984-1996)
En 1984, un événement marque un tournant de sa carrière. En raison des succès remportés par ses interprétations inoubliables dans des films policiers, la chaîne américaine de télévision CBS lui propose de jouer le rôle principal d'Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder She Wrote), une série télévisée policière basée sur la résolution de crimes. C'est alors que commence une véritable aventure pour Angela Lansbury. En effet, elle jouera le rôle de la très populaire Jessica Fletcher de 1984 à 1996. Pour l'empêcher de quitter les plateaux de télévision, on lui fait également signer un contrat la déclarant productrice de la série. Angela Lansbury interprétera ce personnage, qui aujourd'hui la poursuit sans cesse, dans les 264 épisodes qui composent la série, sans compter les nombreux téléfilms dérivés de la série originale.


Angela et l'empire Disney (1991 à nos jours)

Angela Lansbury en 2007.En 1991, elle renoue avec la compagnie Disney en prêtant sa voix à Madame Samovar (Mrs. Potts en anglais), une théière énergique dans le dessin animé La Belle et la Bête (Beauty and the Beast). Le dessin animé est un véritable succès mondial et la chanson-titre (qu'elle interprète cette fois!) reçoit un Oscar pour la meilleure musique de film. Elle reprend ce rôle dans La Belle et la Bête 2 : Le Noël enchanté (Beauty and the Beast: The Enchanted Christmas) sorti uniquement en vidéo en 1997.

La même année, elle est approchée par les studios de la 20th Century Fox pour prêter sa voix à l'impératrice Marie dans le long métrage d'animation Anastasia.

Dans les années 1990, Angela délaisse peu à peu le cinéma pour se consacrer à la télévision. Elle n'y joue que dans des téléfilms familiaux ayant pour thème Noël ou les relations familiales tels que Tous les rêves sont permis (Mrs. 'Arris Goes to Paris) en 1992, Madame Noël (Mrs Santa Claus) en 1996 ou encore Madame Polifax (The Unexpected Mrs. Pollifax), réalisé par son fils en 1999.

En 2000, elle est une fois de plus sollicitée par les studios Disney pour présenter la dernière séquence du dessin animé Fantasia 2000. Depuis, elle enchaîne les apparitions télévisées où elle intervient en tant qu'invitée dans des spectacles de variétés ou présentatrice et narratrice de nombreux documentaires ou d'émissions consacrées à l'histoire, au monde du cinéma ou encore à l'univers de Walt Disney. Elle a fait partie, par exemple, de la distribution du documentaire spécial sur le dessin animé Blanche-Neige et les Sept Nains (Snow White and the Seven Dwarfs) produit à l'occasion de la première sortie du film en DVD en 2001. Aujourd'hui, elle ne fait plus que de rares apparitions à la télévision soit dans des films policiers, où elle renoue avec son rôle de Jessica Fletcher, soit dans de petites productions mineures.

Le 29 janvier 2003, Peter Shaw, son mari, meurt d'une crise cardiaque. À plus de 80 ans, elle a amassé quatre nominations aux Oscars, quatre Tony Awards, 14 nominations pour les Emmy Awards et quatre Golden Globe. Elle a été anoblie par la reine et a également reçu un prix spécial pour l'ensemble de sa carrière.
Revenir en haut Aller en bas
nad07
Star oscarisée
Star oscarisée


Nombre de messages : 5172
Age : 37
Localisation : france
Loisirs : sport, lecture
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/05/2008

Feuille de personnage
CINE PASSION:
30/100  (30/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Angéla Lansbury   Jeu 16 Oct 2008 - 14:59

Filmographie

1944 : Hantise de George Cukor
1944 : Le Grand National (National Velvet) de Clarence Brown
1945 : Le Portrait de Dorian Gray de Albert Lewin
1946 : La Pluie qui chante (Till the Clouds Roll By) de Richard Whorf
1946 : Les Demoiselles Harvey (The Harvey Girls) de George Sidney
1947 : Quand vient l'hiver (If Winter Comes) de Victor Saville
1947 : The Private Affairs of Bel Ami d'Albert Lewin
1948 : Les Trois Mousquetaires de George Sidney
1948 : L'Enjeu (State of the Union) de Frank Capra
1949 : Le Danube rouge de George Sidney
1949 : Samson et Dalila (Samson and Delilah) de Cecil B. DeMille
1955 : Ville sans loi de Joseph H. Lewis
1955 : Le Cavalier au masque (The Purple Mask) de H. Bruce Humberstone
1956 : Le Bouffon du roi (The Court Jester)
1958 : Les Feux de l'été (The Long, Hot Summer)
1958 : Qu'est-ce que maman comprend à l'amour ? (The Reluctant Debutant) de Vincente Minnelli
1960 : Scandale à la cour de Michael Curtiz
1960 : The Dark at the Top of the Stairs de Delbert Mann
1961 : Sous le ciel bleu de Hawaii (Blue Hawaii) de Norman Taurog
1962 : L'Ange de la violence de John Frankenheimer
1962 : Un crime dans la tête de John Frankenheimer
1964 : Deux copines, un séducteur (The World of Henry Orient) de George Roy Hill
1965 : Blonde platine de Gordon Douglas
1965 : La Plus Grande Histoire jamais contée (The Greatest Story Ever Told) de George Stevens
1971 : L'Apprentie sorcière (Bedknobs and Broomsticks) de Robert Stevenson
1978 : Une femme disparaît (The Lady Vanishes) de Anthony Page (remake)
1978 : Mort sur le Nil (Death on the Nile) de John Guillermin
1980 : Le miroir se brisa (The Mirror crack'd) de Guy Hamilton
1982 : Sweeney Todd de Terry Hughes et Harold Prince (TV)[4]
1982 : La Dernière Licorne (The Last Unicorn) de Jules Bass
1984 : La Compagnie des loups (The Company of Wolves) de Neil Jordan
1984-1996 : Arabesque (TV)
1992 : La Belle et la Bête des studios Disney (voix)
1992 : Tous les rêves sont permis (Mrs. 'Arris Goes to Paris) de Peter Shaw dans le rôle de Mrs Ada Harris (TV)
1998 : La Belle et la Bête 2 : Le Noël enchanté de Andy Knight (voix)
1998 : Anastasia, de Don Bluth (voix)
2000 : Fantasia 2000 de Eric Goldberg
2003 : The Last Unicorn de Julián Doyle
2006 : Nanny McPhee de Kirk Jones (Tante Adelaïde)

Récompenses

Beatrice Arthur et Angela Lansbury en 1989.
Nominations pour la meilleure actrice dans un second rôle aux Oscars [modifier]
1945 : Hantise (Gaslight) de George Cukor
1946 : Le portrait de Dorian Gray (The Picture of Dorian Gray) de Albert Lewin
1963 : Un crime dans la tête (The Manchurian Candidate) de John Frankenheimer

Tony Awards pour la meilleure actrice dans une comédie musicale [modifier]
1966 : Mame de Jerry Herman
1969 : Dear World de Jerry Herman
1975 : Gypsy de Jule Styne et Stephen Sondheim (reprise)
1979 : Sweeney Todd de Stephen Sondheim

Golden Globes pour la Meilleure actrice dans une série dramatique
1985 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1987 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1990 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1992 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)

Nominations pour la meilleure actrice dans une série dramatique aux Emmy Awards
1983 : Little Gloria... Happy at Last, téléfilm de Warris Hussein
1984 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1986 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1988 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1989 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1991 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1993 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1994 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1995 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)
1996 : Arabesque - Elle écrit au meurtre (Murder, She Wrote)

Bibliographie

Balancing Act: The Authorized Biography of Angela Lansbury, Martin Gottfried, Brown Little and Company, New York, 1999
The Unofficial Murder, She Wrote Casebook, James Robert Parish, Kensington Books, New York, 1997
Angela Lansbury: A Life on Stage and Screen, Rob Edelman et Audrey E. Kupferberg, Citadel Press, New York, 1996
Angela Lansbury's Positive Moves, Angela Lansbury et Mimi Avins, Delacorte Press, New York, 1990
Angela Lansbury: A Biography, Margaret W. Bonanno, St-Martin Press, New York, 1987
Revenir en haut Aller en bas
 
Angéla Lansbury
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTRICES :: actrices britanniques-
Sauter vers: