cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Antoine de caunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nad07
Star oscarisée
Star oscarisée


Nombre de messages : 5172
Age : 37
Localisation : france
Loisirs : sport, lecture
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/05/2008

Feuille de personnage
CINE PASSION:
30/100  (30/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Antoine de caunes   Lun 1 Déc 2008 - 16:56



Antoine de Caunes (né le 1er décembre 1953 à Paris) mène d'abord une carrière originale d'homme de télévision polyvalent (présentateur, producteur, humoriste) à Antenne 2 puis Canal+. Il devient ensuite acteur, puis scénariste et réalisateur de cinéma.

Biographie

Il est le fils de deux personnalités de la télévision française : Georges de Caunes et Jacqueline Joubert et le père de la comédienne Emma de Caunes.

Il commence sa carrière d'homme public à la fin des années 1970 en tant que créateur et animateur de Chorus. Quasi-seul à cette époque à défendre le rock à la télé publique, il organise et retransmet de vrais concerts de rock filmés à l'Empire. Il présente l'émission sur le toit de l'Empire avec son compère Jacky (qui rejoindra ensuite Dorothée).

Il écrit, sous le pseudonyme de Paul Persavon, avec l'aide de Jean-Luc Azoulay plusieurs génériques de dessins animés d'Antenne 2 (sa mère est à l'époque directrice des programmes jeunesse), dont Cobra en 1982, Clémentine, Tchaou et Grodo ou bien encore X-Or.

Sa passion pour le rock l'amène à produire et à présenter l'émission Houba-Houba pour Les Enfants du rock ainsi que Rapido. Cette émission initialement diffusée sur TF1 en 1987, propose notamment des performances d'artistes en live. Mais d'une heure, la chaine nouvellement privatisée, réduit la durée à trente minutes. Antoine De Caunes intègre assez rapidement les contraintes qui lui sont imposées, change le style de son émission, qui émigre sur Canal Plus. C'est ainsi qu'il se crée un personnage d'animateur au ton ironique et au débit ultra-rapide. Il a également présenté et produit ces émissions en Grande-Bretagne en version anglaise.

Antoine de Caunes anime de 1984 à 1987 une émission radio nommée Marlboro Music, émission qui était enregistrée dans les studios de JMS Productions à Paris avec des reportages enregistrés aux États-Unis. Antoine de Caunes se déplaçait ainsi toutes les semaines de ville en ville, faisant découvrir à la vieille Europe le son des différentes villes des États-Unis, cette émission était produite et réalisée par JM Steward et diffusée sur un réseau de 150 stations FM.

Il anime pendant plusieurs mois une émission de radio délirante sur RFM avec Karl Zéro et Albert Algoud, Babebibobu.

Antoine de Caunes participe ensuite aux débuts de l'aventure Canal+, ce qui va lui valoir une popularité importante. Il joue un rôle d'humoriste dans l'émission Nulle part ailleurs de 1987 à 1995, avec l'aide des auteurs Albert Algoud (introduction) et Laurent Chalumeau (sketches de fin). Cette émission diffusée en clair servait de vitrine pour la chaîne payante. Il y a été le trublion qui animait la venue de l'invité, plus calmement interviewé par le présentateur Philippe Gildas. De Caunes faisait l'introduction de l'émission, posait des questions comiques en milieu. Le public attendait surtout le final pendant lequel Antoine de Caunes, souvent accompagné de José Garcia, tous deux déguisés, concluait l'heure d'émission. Parmi les nombreux personnages créés, on peut citer : Didier Lembrouille, Ouin-Ouin dit Pine d'huître, Gérard Langdepüte, Raoul Bitembois (et Bitembois Ginette), Le Toub' (et Refoul), Richard Jouire (et Sandrine Troforte), Bomba, Mongo Fury, Claudia Schoufleur et David Copperflou, Michel Jaxon, Ronald le Connard, Florent Routier, Péteur Pan etc.

Dans le même temps à partir de 1993, il anime avec le créateur de mode Jean-Paul Gaultier puis seul une émission burlesque sur une chaîne britannique : Eurotrash (littéralement l'« europoubelle »), dans laquelle il s'exprime avec un accent français caricatural et insulte jovialement le public britannique.

Il quitte l'émission Nulle part ailleurs pour se lancer dans le cinéma à travers différents métiers de cet art : acteur et réalisateur. Il a connu des succès modestes, mais réels.

En 2006, il revient à ses premières amours avec la présentation d'une émission consacrée aux différents festivals du septième art sur France 4 : Parfum de Cinéma. Il fait également quelques apparitions dans la série TV Kaamelott diffusée sur M6 dans le rôle du chevalier Dagonet

La même année, il monte un projet de long-métrage sur la candidature de Coluche aux élections présidentielles de 1981, Coluche, l'histoire d'un mec.

Il a été maître de cérémonie lors de la cérémonie des César en 2008.


Vie privée

Antoine de Caunes s'est très tôt consacré à la lutte contre le sida. Il a assuré la promotion des « Soirées de l'humour - Solidarité sida ».

Il possède une résidence secondaire à Trouville-sur-Mer (Calvados).

Il s'est marié le 18 mai 2007 avec Daphné Roulier. Il a eu un enfant avec elle en août 2008.


Filmographie

Comme acteur

1996 ; Les Deux Papas et la maman de Jean-Marc Longval
1998 : L'homme est une femme comme les autres – Simon Eskanazy
1999 : Au cœur du mensonge de Claude Chabrol – Germain-Roland Desmot
2000 : Là-bas... mon pays d'Alexandre Arcady – Pierre Nivel
2001 : Le Vélo de Ghislain Lambert de Philippe Harel – le narrateur
2002 : Blanche de Bernie Bonvoisin – le capitaine KKK
2006 : Un ami parfait deFrancis Girod – Julien Rossi
2008 : Tu peux garder un secret ? d'Alexandre Arcady – Julien

Comme réalisateur

2001 : Les Morsures de l'aube
2002 : Monsieur N.
2006 : Désaccord parfait
2008 : Coluche, l'histoire d'un mec
2009 : Montespan

Voxographie

Il touche également au doublage de dessins animés, dont la troisième série animée Lucky Luke.


Bibliographie

Antoine de Caunes a écrit deux romans sur les enquêtes du détective privé new-yorkais, Sam Murchinson :

C'est bon, mais c'est chaud (1990)
C'est beau mais c'est triste (2000)
Plusieurs recueils de ses allocutions de Nulle part ailleurs ont été publiés ; textes écrits avec Albert Algoud :

Pas mal pour un lundi, 1990.
Vous permettez que je vous appelle Raymond ?, 1990.
Une ambulance peut en cacher une autre, 1992.
Bien entendu, je plaisante, 1993.
Le Petit Gildas illustré, 1993.
Il écrit un premier livre publié aux éditions Albin Michel dans la collection Rock & Folk sur le fameux groupe Magma :

Magma, 1978.

Anecdotes

Il avait sa propre marionette, Coco, dans l'émission de jeunesse Les Minikeums
Revenir en haut Aller en bas
 
Antoine de caunes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fantômes du rock !
» Générique l'empire des cinq
» Discussion sur l'Etoile de Tf1du13 octobre 2013
» Antoine de Caunes assommé par les fesses d'une strip-teaseuse - Le Grand Journal
» [Bello, Antoine] Enquête sur la dispariton d'Emilie Brunet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTEURS :: acteurs européens non anglophones :: acteurs francophones-
Sauter vers: