cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Luís Miguel Cintra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nad07
Star oscarisée
Star oscarisée


Nombre de messages : 5172
Age : 37
Localisation : france
Loisirs : sport, lecture
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/05/2008

Feuille de personnage
CINE PASSION:
30/100  (30/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Luís Miguel Cintra   Mer 29 Avr 2009 - 16:22

[img]Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Luís Miguel Cintra (° Madrid, le 29 avril 1949) est un comédien de théâtre et de cinéma, scénariste, metteur en scène et traducteur portugais.

Acteur fétiche de Manoel de Oliveira, au même titre que Diogo Dória et Leonor Silveira, il a été dirigé par le réalisateur portugais dans 17 films et est le narrateur de son documentaire de 58 minutes, en 1983, Lisbonne culturelle.

Jeune co-fondateur de la troupe théâtrale Teatro da Cornucópia, en 1973, il est l'un des artisans du renouveau du théâtre portugais et de son ouverture aux auteurs étrangers après la Révolution des œillets, amplifiés par l'entrée du Portugal dans l'Union européenne le 1er janvier 1986 et la manne financière dont ce pays a bénéficié, dès lors, via les fonds structurels européens.

Biographie
Fils du philologue et linguiste Luís Filipe Lindley Cintra, Luís Miguel Cintra s'initie au théâtre en 1968 dans la compagnie théâtrale Grupo de Teatro de Letras, de la faculté de lettres de l'Université de Lisbonne où il est étudiant en philologie romane. Il joue dans les pièces La Farce des physiciens de Gil Vicente, O Avejão de Raul Brandão (pt), Les Troyennes d'Euripide et signe également la mise en scène de Anfitrião ou Júpiter e Alcmena d'António José da Silva.

La bourse de la Fondation Calouste-Gulbenkian, dont il est bénéficiaire, lui permet de suivre les cours d'art dramatique de la Bristol Old Vic Theatre School, de 1970 à 1972 et, parallèlement, il est critique de théâtre pour la revue O Tempo e o Modo et Crítica.


Le théâtre
De retour au Portugal, il est, en 1973, le co-fondateur, avec Jorge Silva Melo (pt) de la compagnie théâtrale Teatro da Cornucópia, hébergée au Teatro do Bairro Alto à Lisbonne et baptisée du nom d'un personnage de Anfitrião ou Júpiter e Alcmena.

Parallèlement à ses fonctions au sein de cette compagnie, il dirige la collection Théâtre des Éditions Seara nova et des Éditions Ulmeiro et, de 1973 à 1974, il est professeur d'interprétation à l'école de théâtre du Conservatoire national.


Le répertoire du Teatro da Cornucópia
Jusqu'à la Révolution des œillets, le répertoire du Teatro do Cornucópia se compose de classiques, Le Misanthrope ou l'Atrabilaire amoureux de Molière, L'Île des esclaves et Le Legs de Marivaux, La Locandiera de Carlo Goldoni, L'Amoureuse discrète de Félix Lope de Vega. La fin de la censure est l'occasion pour Luís Miguel Cintra de proposer à ses compatriotes des auteurs et des pièces méconnus et, avec un temps de réaction inouï, Grand-peur et misère du Troisième Reich de Bertolt Brecht est au programme du Teatro da Cornucópia le 13 juillet 1974.

En 1979, à la fin de la co-direction avec Jorge Silva Melo, le répertoire de la troupe est composée, aux côtés des classiques, de 5 pièces du début du XXe siècle, Grand-peur et misère du Troisième Reich et Tambours dans la nuit de Bertolt Brecht, Les Petits Bourgeois de Maxime Gorki, Casimir et Caroline de Ödön von Horváth et des sketchs de Karl Valentin, de 6 pièces contemporaines, Les Musiques magiques de Catherine Dasté, Ah Q (ah Kiou), de Bernard Chartreux et Jean Jourdheuil, Concert à la carte et Haute Autriche de Franz Xaver Kroetz (en), L'Entraînement du champion avant la course, de Michel Deutsch et Auto da Família, de Fiama Hasse Pais Brandão

Au fil des années, le répertoire s'est naturellement enrichi et, à ce jour, les pièces de plus de 60 auteurs ont été jouées.

Ses mises en scène de théâtre au Teatro do Bairro Alto

1973 : Le Misanthrope ou l'Atrabilaire amoureux, de Molière
1974 : Grand-peur et misère du Troisième Reich, de Bertolt Brecht
1976 : Ah Q (ah Kiou), de Bernard Chartreux et Jean Jourdheuil
1977 : Casimir et Caroline, de Ödön von Horváth
1978 : Concert à la carte, de Franz Xaver Kroetz
1978 : Woyzeck, de Georg Büchner
1979 : Textes de Plaute
1980 : Capitaine Schelle, capitaine Eçço, de Serge Rezvani
1981 : Faut pas payer !, de Dario Fo
1982 : O Labirinto de Creta, de António José da Silva
1983 : Oratória, textes de Gil Vicente, Goethe et Bertolt Brecht
1983 : Marianne attend le mariage, de Jean-Paul Wenzel et Claudine Fiévet
1983 : Novas perspectivas, de Franz Xaver Kroetz
1983 : La Mission, de Heiner Müller
1984 : Simpatia, de Eduardo De Filippo, avec la collaboration de l'École de dramaturgie de Florence
1985 : Richard III de William Shakespeare
1985 : L'Île des morts et Pâques, de August Strindberg
1986 : Père, de August Strindberg
1986 : La Sonate des spectres, de August Strindberg
1986 : La Provinciale, de William Wycherley
1987 : Rouge, noir et ignorant et La Furie des nantis, de Edward Bond
1987 : Grande Paix, de Edward Bond
1988 : Le Jeu de la foire, de Gil Vicente
1989 : Vida e morte de Bamba (Comédia de Bamba), de Félix Lope de Vega
1989 : Le Public, de Federico Garcia Lorca
1989 : Céu de Papel, 9 textes de Luigi Pirandello et Catastrophe, de Samuel Beckett
1990 : Um Poeta Afinado, de Manuel de Figueiredo
1990 : L'Ours, de Anton Tchekov
1990 : Beaucoup de bruit pour rien, de William Shakespeare
1991 : Comédia de Rubena, de Gil Vicente
1991 : Até que como o quê quase, textes de Samuel Beckett
1992 : La Mission, de Heiner Müller
1992 : Héracles II ou L'hydre, Mauser et Nocturne, un extrait de Germania mort à Berlin, de Heiner Müller
1992 : La Camisole, de Joe Orton
1993 : Primavera Negra, textes de Raul Brandão (pt), adaptation de Eduarda Dionísio (pt)
1993 : Les Sept portes, de Botho Strauss
1994 : Le Conte d'hiver, de William Shakespeare
1994 : Le Triomphe de l'hiver et du printemps, de Gil Vicente
1995 : Maison d’arrêt, de Edward Bond
1995 : Splendid's, de Jean Genet
1996 : Um auto de Gil Vicente, de Almeida Garrett
1996 : A Margem da Alegria, de Ruy Belo
1997 : Os Sete Infantes, adaptation de la Crónica Geral de Espanha de 1344
1998 : Hamlet-Machine, de Heiner Müller
1998 : Le Songe, de August Strindber
1998 : Lorsque cinq ans seront passés, de Federico Garcia Lorca
1999 : Le Mariage de Figaro, de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais
1999 : Affabulation de Pier Paolo Pasolini
2000 : Frágua de Amor et Floresta de Enganos, de Gil Vicente
2000 : Cymbeline, de William Shakespeare
2001 : La Mort d'Empédocle, de Friedrich Hölderlin
2001 : Le Nouveau Menoza, de Jakob Lenz
2002 : O Colar, de Sophia de Mello Breyner Andresen
2002 : Histoire du soldat, de Charles-Ferdinand Ramuz
2002 : Thyeste, de Sénèque le Jeune
2002 : La Vie est un songe, de Pedro Calderón de la Barca
2003 : Titus Andronicus, de William Shakespeare
2003 : Anatomie Titus Fall of Rome, de Heiner Müller
2004 : Filodemo, de Luís de Camões
2004 : La Famille Schroffenstein, de Heinrich von Kleist
2004 : Esopaida ou Vida de Esopo, de António José da Silva
2004 : Homme pour homme, de Bertolt Brecht
2005 : Chaise, de Edward Bond
2005 : Du sang sur le cou du chat, de Rainer Werner Fassbinder
2006 : La Mouette, de Anton Tchekov
2006 : Philocète, de Sophocle
2007 : Jules César, de William Shakespeare[
2008 : La Forêt, de Alexandre Ostrovski
2008 : Don Carlos, Infant d'Espagne, de Friedrich Schiller

Le cinéma
Luís Miguel Cintra fait ses débuts au cinéma en 1970 dans un court métrage de João César Monteiro, puis deux ans plus tard dans le film A Pousada das Chagas de Paulo Soares da Rocha.

Si sa carrière au cinéma est moins prolifique que celle au théâtre, il figure néanmoins au générique d’une cinquantaine de films, quasi exclusivement de réalisateurs portugais. Il a tourné seulement quatre fois sous la direction de cinéastes étrangers, en 1987 dans le film Terre étrangère du suisse Luc Bondy, en 1992 dans Villa Mauresque de Patrick Mimouni, en 2002 dans The Dancer Upstairs de John Malkovich et en 2003 dans Les jours où je n'existe pas de Jean-Charles Fitoussi.

De 1983 à 1985, Luís Miguel Cintra enseigne la direction d'acteurs à l'école de cinéma du Conservatoire national.


Filmographie

comme acteur
1970 : Quem Espera por Sapatos de Defunto Morre Descalço, court métrage de João César Monteiro
1972 : A Pousada das Chagas, de Paulo Soares da Rocha
1972 : Fragment d'un film-aumône (Fragmentos de Um Filme Esmola, A Sagrada Família), de João César Monteiro (le narrateur)
1978 : Nem Pássaro Nem Peixe, court métrage de Solveig Nordlund
1982 : Silvestre, de João César Monteiro
1982 : L'Île des amours (A Ilha dos Amores), de Paulo Soares da Rocha
1983 : Lisbonne culturelle (Lisboa cultural), de Manoel de Oliveira (documentaire pour la télévision)
1984 : Sinais de Vida, de Luís Filipe Rocha
1985 : Ninguém Duas Vezes, de Jorge Silva Melo
1985 : Le Soulier de satin, de Manoel de Oliveira
1985 : Vertiges, de Christine Laurent
1986 : Mon cas (O meu caso), de Manoel de Oliveira
1987 : Terre étrangère (Das Weite Land), de Luc Bondy
1987 : O Bobo, de José Álvaro Morais
1988 : Les Montagnes de la lune (O Desejado), de Paulo Soares da Rocha
1988 : Uma Pedra no Bolso, de Joaquim Pinto
1988 : Les Cannibales (Os Canibais), de Manoel de Oliveira
1989 : Le Sang (O Sangue), de Pedro Costa
1989 : Onde Bate o Sol, de Joaquim Pinto (la voix d'Artur)
1989 : Souvenirs de la maison jaune (Recordações da Casa Amarela), de João César Monteiro
1990 : Non, ou la vaine gloire de commander (Non', ou A Vã Glória de Mandar), de Manoel de Oliveira
1991 : La Mort du Prince (A Morte do Príncipe), de Maria de Medeiros
1991 : La Divine comédie (A Divina Comédia), de Manoel de Oliveira
1992 : Le Jour du désespoir (O Dia do Desespero), de Manoel de Oliveira
1992 : Villa Mauresque, de Patrick Mimouni
1992 : O Último Mergulho, de João César Monteiro (voix d'Hyperion Extracts Reader)
1993 : Coitado do Jorge, de Jorge Silva Melo
1993 : Zéfiro, de José Álvaro Morais (le narrateur)
1993 : Val Abraham (Vale Abraão), de Manoel de Oliveira
1993 : Ici sur la Terre (Aqui na Terra), de João Botelho
1994 : Casa de Lava, de Pedro Costa
1994 : Três Irmãos, de Teresa Villaverde
1994 : La Cassette (A Caixa), de Manoel de Oliveira
1995 : Le Couvent (O Convento), de Manoel de Oliveira
1996 : Transatlantique, de Christine Laurent
1998 : Inquiétude (Inquietude), de Manoel de Oliveira
1998 : Todas hieren, de Pablo Llorca
1999 : As Bodas de Deus, de João César Monteiro
1999 : La Lettre, de Manoel de Oliveira
2000 : Erros Meus, de Jorge Cramez
2000 : Capitaines d'avril (Capitães de Abril), de Maria de Medeiros
2000 : La Racine du cœur (A Raiz do Coração), de Paulo Soares da Rocha
2000 : Poisson lune (Peixe-Lua), de José Álvaro Morais
2000 : Parole et utopie (Palavra e Utopia), de Manoel de Oliveira
2000 : Blanche Neige (Branca de Neve), de João César Monteiro
2001 : La Espalda de Dios, de Pablo Llorca
2001 : Rasganço, de Raquel Freire
2002 : The Dancer Upstairs, de John Malkovich
2002 : Le Principe de l'incertitude (O Princípio da Incerteza), de Manoel de Oliveira
2002 : Le Loup de la côte Ouest, de Hugo Santiago
2003 : Les jours où je n'existe pas, de Jean-Charles Fitoussi
2003 : Un film parlé (Um Filme Falado), de Manoel de Oliveira
2004 : Le Cinquième Empire ( O Quinto Império - Ontem Como Hoje), de Manoel de Oliveira
2005 : Le Miroir magique (Espelho Mágico), de Manoel de Oliveira
2007 : Uno de los dos no puede estar equivocado, de Pablo Llorca
2007 : Christophe Colomb, l'énigme (Cristóvão Colombo - O Enigma), de Manoel de Oliveira
2007 : J’ai deux amours (Daqui P'rá Frente), de Catarina Ruivo

comme scénariste
1991 : La Mort du Prince (A Morte do Príncipe), de Maria de Medeiros

Ses mises en scène de théâtre

1987 : L'Enfant et les Sortilèges, de Maurice Ravel, au Teatro Nacional de São Carlos à Lisbonne
1987 : Didon et Énée, de Henry Purcell, Teatro Nacional de São Carlos à Lisbonne
1988 : Le nozze di Figaro, de Wolfgang Amadeus Mozart, Teatro Nacional de São Carlos à Lisbonne
1990 : L'Ours, de William Walton, Teatro da Cornucópia, pour la RTP
1997 : L'isola disabitata, de Joseph Haydn, Teatro Nacional de São Carlos à Lisbonne
2000 : La Chatte anglaise, de Hans Werner Henze, Teatro Rivoli à Porto et Teatro Nacional de São Carlos à Lisbonne
2004 : Le Vin Herbé, de Frank Martin, Teatro Aberto à Lisbonne
2005 : Médée, de Luigi Cherubini, Teatro Nacional de São Carlos à Lisbonne

Distinctions
Prémio Bordalo de meilleur interprète (cinéma), de l'Association de presse Casa da Imprensa, en 1995
Prémio Bordalo d'interprétation (théâtre), de l'Association de presse Casa da Imprensa, en 1997
Il est fait Grand-Officier de l'Ordre de Sant'Iago de l'Épée, le 20 août 1998
Prémio Pessoa (pt) du magazine Expresso en 2005
Audience Award du meilleur film au Festival international du film de Rio de Janeiro, en 2005, pour J’ai deux amours (Daqui P'rá Frente), conjointement avec la réalisatrice Catarina Ruivo et l'acteur Edgar Morais (pt)
Revenir en haut Aller en bas
 
Luís Miguel Cintra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luís Miguel Cintra
» Nouvelle San Miguel Especial
» [Cars2] Photos de vos Miguel Camino
» Miguel DELIBES (Espagne - 1920)
» Miguel Angel Asturias - (Guatémala).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTEURS :: acteurs anglo saxons :: autres acteurs anglo saxons...-
Sauter vers: