cinema passion

vous aimez vous detestez,parlons-en
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jamel Debbouze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nad07
Star oscarisée
Star oscarisée


Nombre de messages : 5172
Age : 38
Localisation : france
Loisirs : sport, lecture
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/05/2008

Feuille de personnage
CINE PASSION:
30/100  (30/100)
JEUX:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Jamel Debbouze   Jeu 18 Juin 2009 - 15:10



Jamel Debbouze, né le 18 juin 1975 à Paris, est un humoriste, acteur, et producteur français d'origine marocaine.

Il se produit seul en scène dans des spectacles de one man show ou de stand-up et a joué dans de nombreux films

Biographie

Jamel Debbouze naît dans le 10e arrondissement de Paris le 18 juin 1975. Ses parents, originaires de Taza et Oujda, se réinstallent au Maroc en 1976, puis reviennent en France en 1979. Ils habitent Trappes dans les Yvelines à partir de 1983, où Jamel — l'aîné de la fratrie — Mohamed, Hayat, Karim, Rachid et Nawel Debbouze passeront leur enfance.

Le 17 janvier 1990, alors qu'il jouait à traverser les voies à la gare de Trappes, Jamel est happé par le train Paris-Nantes lancé à 150 km/h. Il perd l'usage de son bras droit à la suite de cet accident[1], au cours duquel un autre jeune homme, Jean-Paul Admette, trouve la mort. Jamel Debbouze a été poursuivi pour homicide involontaire suite à la mort du jeune homme et a obtenu un non-lieu par manque de preuves.

Remarqué par Alain Degois (dit Papy), directeur de la compagnie théâtrale d'improvisation Déclic Théâtre, Jamel Debbouze fait ses débuts au théâtre et va en finale du championnat de France junior de la Ligue d'improvisation française.

En 1995, il est repéré par les patrons de Radio Nova, Jacques Massadian et Jean-François Bizot, qui vont le rendre célèbre (Jacques Massadian deviendra d'ailleurs son agent). Il débute alors sur Radio Nova, avec sa chronique Le Cinéma de Jamel qui débute juste avant l'émission hip-hop le cut-killer show, puis il fait ses débuts télévisuels vers 1996-1997 sur Paris Première, chaîne du câble assez confidentielle à l'époque dans une émission coproduite par Radio Nova et la chaîne. Il lance la version télévisée du Cinéma de Jamel sur Canal+ en 1998 à la télévision. Sur cette même chaîne, il participe peu après à la série à succès, H, aux côtés, entre autres, des comiques Éric et Ramzy.

Il joue dans des films comme Zonzon (1998), Le fabuleux destin d'Amélie Poulain (2001) et Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (2002) qui ont beaucoup de succès en France.

Il fait une apparition dans le clip Les sales gosses de Dadoo, ainsi que dans celui de Tomber la chemise (Zebda).

En 2005, sort le film Angel-A, réalisé par Luc Besson.

En 2006, il tourne dans le film historique Indigènes (qu'il coproduit), rendant hommage aux soldats nord-africains ayant combattu pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour ce film, il reçoit avec Samy Naceri, Roschdy Zem, Sami Bouajila et Bernard Blancan le prix d'interprétation masculine de la 59e édition du Festival de Cannes.

Toujours en juillet 2006, il présente le Jamel Comedy Club sur Canal+ et sort aussi un DVD.

Proche du roi du Maroc Mohammed VI, et soutenu par Luc Besson et Gérard Depardieu, en 2002, Jamel Debbouze ambitionne de créér un « Hollywood du désert », un ensemble de studios de tournage qui assurerait du travail à de nombreux Marocains[3]. Prévu pour 2004, ce projet n'a pas encore vu le jour et suscite des interrogations dans la presse marocaine].

En avril 2008, Jamel Debbouze inaugure son théâtre à Paris, le Comedy Club[5], et dont l'objectif est de permettre à de jeunes talents de la scène comique d’éclore[6].


Vie privée
Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau ont célébré leur mariage le 7 mai 2008 au domaine de l'Abbaye des Vaux de Cernay à Cernay-la-Ville (Yvelines). Le mariage a été célébré par le père Guy Gilbert. La célébration se poursuit le lendemain à Marrakech au Maroc[7]. Ils ont un fils né le 3 décembre 2008.


Parrainages divers
Jamel Debbouze est parrain d'une association nommée « L'heure joyeuse » et de l'association R.Style, collectif d'artistes hip-hop, Dj, graffeur, danseur, etc.

En 2005, il décide de parrainer le collectif Devoirs de Mémoires.

Il parraine aussi le magazine Politis et soutient Ségolène Royal lors de l'élection présidentielle de 2007.

En janvier 2009, il lance une action humanitaire en faveur de la population de Gaza suite à l'attaque israélienne.


Filmographie
1992 : Les Pierres bleues du désert (court métrage) : un jeune marocain incompris par sa communauté (premier rôle)
1996 : Les Deux Papas et la maman de Jean-Marc Longval et Smaïn : Jamel (courte apparition)
1996 : Y'a du foutage dans l'air de Djamel Bensalah (court métrage)
1998 : Un pavé dans la mire de Bruno Piney (court métrage)
1998 : Zonzon de Laurent Bouhnik : Kader
1998 : Dr. Dolittle de Betty Thomas : voix française de Rodney le cochon d'Inde
1998-2002 : H série télévisée créée par Abd-el-Kader Aoun avec Éric et Ramzy : Jamel Dridi
1999 : Rêve de cauchemar de Cyril Sebas (court métrage)
1999 : Le Ciel, les oiseaux et... ta mère ! de Djamel Bensalah : Youssef
1999 : Les Petits Souliers d'Olivier Nakache (court métrage) : Zinedine Haouita
2000 : Granturismo de Denis Thybaud (court métrage) : François, l'auto-stoppeur
2000 : Dinosaure des studios Disney : Voix de Zini, l'un des lémuriens
2001 : Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet : Lucien
2002 : Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre d'Alain Chabat : Numérobis
2002 : Le Boulet d'Alain Berbérian et Frédéric Forestier : le maton malien
2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie : la voix du chien en pâte à modeler
2004 : She hate me de Spike Lee : Doak
2005 : Angel-A de Luc Besson : André
2006 : Indigènes de Rachid Bouchareb : Saïd (récompensé au Festival de Cannes pour son rôle - prix d'interprétation masculine collectif pour les interprètes du film)
2008 : Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier et Thomas Langmann : Numérobis
2008 : Parlez-moi de la pluie d'Agnès Jaoui : Karim
2009 : Why I Did (Not) Eat My Father : Edward
2009 : Le Chihuahua de Beverly Hills : voix du rat

Spectacles
1996 : C'est tout neuf
1999 : Jamel en scène
2000 : Jamel Show
2003-2004 : Jamel 100% Debbouze
2007 : Le Jamel Comedy Club Envahit Le Casino De Paris
2009 : Le Jamel Comedy Club Show

Producteur
Producteur exécutif :

2004 : She hate me de Spike Lee - Doak
Coproducteur :

2006 : Indigènes de Rachid Bouchareb - Saïd
Producteur :

2009 : Puisque nous sommes nés de Jean-Pierre Duret et Andréa Santana

Récompenses
2002 : Nomination Meilleur acteur dans un second rôle aux Césars, Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
2003 : Nomination Meilleur acteur dans un second rôle aux Césars, Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre
Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes 2006, Indigènes

Notes

Jamel Debbouze est cité dans La Vie normale, le second spectacle de Gad Elmaleh. Ce dernier l'imitera d'ailleurs un court instant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jamel Debbouze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jamel Debbouze et l'Islam
» Spectacle a Pouilloux
» [1998] H
» Il est gentil ! fais lui un bisou ;-)
» Film: INDIGENES (en vidéo sur dailymotion !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinema passion :: CINEMA :: ACTEURS :: acteurs européens non anglophones :: acteurs francophones-
Sauter vers: